Le Hezbollah menace Israël en cas d'attaque du Liban

Le Hezbollah a mis en garde Israël.... (Photo: AFP)

Agrandir

Le Hezbollah a mis en garde Israël.

Photo: AFP

Partager

Dossiers >

Offensive d'Israël à Gaza

International

Offensive d'Israël à Gaza

L'armée israélienne mène l'opération Pilier de défense, la plus importante offensive militaire à Gaza depuis la sanglante et controversée mission Plomb durci lancée en 2008-2009, qui avait fait plus de 1400 morts. »

Agence France-Presse
Beyrouth

Des «milliers» de roquettes s'abattront sur Israël si ce pays attaque le Liban, a menacé dimanche le chef du puissant mouvement libanais chiite Hezbollah en répétant son soutien à l'Iran, ennemi juré de l'État hébreu, et aux groupes armés palestiniens.

Hassan Nasrallah s'exprimait via des écrans géants devant des dizaines de milliers de ses partisans réunis dans la banlieue sud de Beyrouth pour commémorer le deuil de l'Achoura marquant le martyre de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet et 3e imam du chiisme, mort en 680 en Irak.

Il a qualifié de «grande victoire pour la résistance» palestinienne l'offensive de l'armée israélienne contre la bande de Gaza contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, qui a fait du 14 au 21 novembre 166 morts palestiniens et six morts israéliens.

«Comment Israël, qui a tremblé face à des roquettes Fajr 5 dont le nombre ne dépassait pas celui des doigts d'une main, va-t-il supporter les milliers de roquettes qui vont frapper Tel-Aviv et ailleurs que Tel-Aviv en cas d'attaque du Liban?» a lancé le chef du mouvement armé, bête noire d'Israël.

Le groupe radical palestinien du Jihad islamique à Gaza a revendiqué le tir d'une roquette Fajr 5, de fabrication iranienne, contre Tel-Aviv.

«Si le blocus sur Gaza a limité la portée des tirs» palestiniens, les tirs depuis le Liban peuvent, a prévenu M. Nasrallah, atteindre «toute la Palestine occupée de la frontière libanaise, à la frontière jordanienne jusqu'à la mer Rouge. De Kiryat Shmona (extrême-nord) à Eilat (pointe sud)».

«Le temps où Israël nous terrorisait est révolu», a dit Hassan Nasrallah dont le discours était retransmis en direct par la télévision de son parti, Al-Manar.

Concernant l'Iran, grand allié du Hezbollah à qui il fournit des armes, il a estimé que, «jour après jour, l'Iran prouve qu'il est l'ami des Arabes et des musulmans en soutenant les peuples vulnérables et opprimés, et cela s'est confirmé à Gaza».

«Tous ceux qui tentent de faire d'Israël un ami sont des valets d'Israël et tous ceux qui tentent de faire de l'Iran un ennemi sont des valets d'Israël consciemment ou non», a-t-il soutenu, en allusion apparente aux États du Golfe, très critiques vis-à-vis de l'Iran.

Selon des responsables du Pentagone, le Hezbollah dispose de 50 000 engins balistiques, dont 40 à 50 missiles Fateh-110 capables d'atteindre Tel-Aviv et la plupart des autres régions du territoire israélien, ainsi que 10 missiles Scud-D.

Pendant la guerre de juillet-août 2006 entre Israël et le Hezbollah, ce dernier avait tiré plus de 4000 roquettes sur le nord d'Israël. Le conflit qui a dévasté le Liban avait fait plus de 1200 morts côté libanais en majorité des civils, et 160 côté israélien, selon des chiffres officiels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer