Espagne: l'incendie «contrôlé» en Andalousie

Après le démarrage de l'incendie dans la nuit... (Photo Jon Nazca, Reuters)

Agrandir

Après le démarrage de l'incendie dans la nuit de samedi à dimanche, 2100 personnes avaient dû être évacuées, notamment d'un camping et d'un grand hôtel.

Photo Jon Nazca, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Madrid

Le grand incendie qui touche le parc naturel de Doñana en Andalousie (sud de l'Espagne) depuis samedi est désormais «circonscrit» ont annoncé mardi les autorités espagnoles, après avoir évacué plus de 2000 personnes dont des touristes.

Le feu, qui n'a pas fait de blessés, «est considéré comme étant contrôlé», autrement dit, circonscrit, mais non éteint, ont annoncé sur leur compte Twitter les responsables du dispositif anti-incendies de la région d'Andalousie (sud), après un vol de reconnaissance des pompiers au-dessus des zones touchées tôt mardi matin.

Cette reconnaissance a permis de confirmer la régression des flammes après trois nuits de lutte, ont-ils précisé.

Près de 130 pompiers et 12 camions anti-incendie étaient restés mobilisés dans la nuit de lundi à mardi pour maîtriser le feu qui avait commencé à perdre en intensité dans la soirée, à la faveur d'une atténuation du vent.

Les responsables précisent être «en attente» de données sur la superficie dévastée par les flammes. Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF) au moins 10 000 hectares ont été touchés.

Les quelque 230 personnes qui ont encore dû passer la nuit dans des centres d'accueil «peuvent rentrer chez elles», a également tweeté le préfet d'Andalousie Antonio Sanz Cabello.

Après le démarrage de l'incendie dans la nuit de samedi à dimanche, 2100 personnes avaient dû être évacuées, notamment d'un camping et d'un grand hôtel. Des centaines de sinistrés ont dormi dans des installations municipales comme des gymnases.

Un centre d'élevage en captivité de lynx ibériques, espèce menacée et emblématique du parc de Doñana, a aussi dû être évacué dans la nuit de dimanche à lundi. Une femelle est morte en raison du stress subi.

Le parc naturel de Doñana, réserve de la biosphère au coeur de laquelle se trouve un parc national déclaré Patrimoine mondial de l'UNESCO, est le théâtre de conflits environnementaux récurrents. Refuge crucial pour 4000 espèces, notamment des oiseaux migrateurs, il constitue l'une des zones humides les plus importantes d'Europe.

Selon les autorités régionales, «la main de l'homme» est à l'origine de l'incendie, sans que l'on sache pour l'instant s'il s'agit d'une négligence ou d'un acte criminel.

Le feu a pris alors que l'Espagne subit une sécheresse jugée «préoccupante».

Chaleur caniculaire et vents violents ont aussi contribué au gigantesque feu de forêt qui avait éclaté le 17 juin au Portugal voisin, faisant 64 morts et plus de 250 blessés dans le centre du pays.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer