Italie: arrestation de 11 proches du chef de Cosa Nostra

Matteo Messina Denaro, 53 ans, recherché depuis 1993,... (PHOTO AP)

Agrandir

Matteo Messina Denaro, 53 ans, recherché depuis 1993, est considéré comme le successeur des grands boss historiques de Cosa Nostra, Toto Riina et Bernardo Provenzano, tous deux en prison.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rome

La police italienne a annoncé lundi l'arrestation en Sicile de 11 personnes qui communiquaient en langage codé mêlant moutons et fromages, soupçonnées de faire partie du cercle proche de Matteo Messina Denaro, le chef de Cosa Nostra recherché depuis plus de 20 ans.

Parmi les personnes arrêtées figurent Vito Gondola, 77 ans, un ancien boss mafieux, accusé de diriger le réseau secret de communications de Messina Denaro. Dans les années 1970, il avait aussi appartenu à un groupe criminel spécialisé dans les enlèvements.

Les mafieux communiquent à l'aide de «pizzini», de courts messages écrits à travers lesquels le chef donne ses instructions aux membres de son groupe.

Vito Gondola appelait les membres du réseau utilisant des codes pour leur dire qu'un message était arrivé: «J'ai la nourriture pour les moutons qui est prête», «Il faut tondre les moutons», «Le fromage est prêt à être retiré» ou encore «je t'ai mis la ricotta de côté, viens plus tard».

Les messages étaient cachés sous une grosse pierre dans une ferme des environs de Trapani, en Sicile, et les membres du réseau devaient les brûler après les avoir lus.

Les mafieux ne se réunissaient jamais dans la ferme, mais dans ses environs, à la campagne, rendant plus difficiles les écoutes et la surveillance.

Matteo Messina Denaro, 53 ans, recherché depuis 1993, est considéré comme le successeur des grands boss historiques de Cosa Nostra, Toto Riina et Bernardo Provenzano, tous deux en prison.

Messina Denaro a déjà été condamné par contumace à la réclusion à perpétuité pour meurtres, mais il est en fuite et la seule photo connue de lui remonte au début des années 1990.

«Cette enquête démontre que Matteo Messina Denaro, même s'il est en cavale, continue à exercer son rôle de chef et que pas une feuille ne bouge dans Cosa Nostra sans son accord», a déclaré à la presse Renato Cortese, chef d'une unité de police ayant participé aux arrestations.

«C'est la énième opération contre le réseau de Messina Denaro», a rappelé pour sa part la magistrate Tersa Principato, qui coordonne les enquêtes sur le boss mafieux.

«Nous avons tout fait pour l'isoler», a-t-elle ajouté, précisant que près d'une centaine de personnes appartenant à son réseau de contacts avaient été arrêtées depuis 2010, dont sa soeur.

«L'État gagne, la mafia perd», a assuré sur Twitter le ministre italien de l'Intérieur, Angelino Alfano.

«Merci au nom du gouvernement. Et en avant toute pour capturer finalement également le boss en cavale», a écrit sur sa page Facebook le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer