L'auteur des mémoires de Trump prévoit sa démission

Donald « Trump va démissionner » avant que les enquêteurs... (PHOTO PABLO MARTINEZ MONSIVAIS, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Donald « Trump va démissionner » avant que les enquêteurs de l'affaire russe « ne lui laissent aucune alternative », soutient l'écrivain Tony Schwartz.

PHOTO PABLO MARTINEZ MONSIVAIS, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

L'auteur des mémoires de Donald Trump, The Art of the Deal publié en 1987, pense que le milliardaire va démissionner de la présidence des États-Unis avant la fin de son mandat en 2021, peut-être même avant la fin de cette année.

L'écrivain Tony Schwartz a affirmé sur Twitter que M. « Trump va démissionner » avant que les enquêteurs de l'affaire russe « ne lui laissent aucune alternative ».

« L'encerclement progresse à une vitesse incroyable », a poursuivi M. Schwartz dont l'ouvrage contribua à forger la réputation d'homme d'affaires astucieux de l'actuel président. « Trump va démissionner et déclarer victoire avant que Mueller et le Congrès ne lui laisse aucune alternative ».

Il fait référence à l'enquête fédérale menée par le procureur spécial Robert Mueller et aux enquêtes menées par deux commissions parlementaires du Congrès des États-Unis sur l'ingérence de la Russie dans le processus électoral en 2016, sur des soupçons de collusion pendant la campagne entre des proches de M. Trump et des responsables russes ou encore sur des soupçons d'entrave à la justice de la part du président républicain.

Dans un second tweet, M. Schwartz a estimé que « la présidence Trump était dans les faits terminée », confiant qu'il serait « étonné s'il survit jusqu'à la fin de l'année ». « Le plus probable, c'est qu'il démissionnera d'ici l'automne, si ce n'est plus tôt », dit-il.

Pendant l'écriture de l'ouvrage qui est devenu un succès dès sa parution, il a passé 18 mois avec le magnat de l'immobilier. Le livre est resté 48 semaines sur la liste des best-sellers du New York Times et s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires.

L'auteur avait fait part de son aversion pour le milliardaire l'an dernier pendant la campagne électorale, estimant qu'il avait mis avec son livre « du rouge à lèvres sur un porc ».

« Je ressens un profond sentiment de remords pour avoir contribué à présenter Trump d'une façon qui lui a attiré davantage d'attention et qui l'a rendu beaucoup plus intéressant qu'il ne l'est », avait-il dit en juillet 2016.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer