Lettres islamophobes pro-Trump envoyées à des mosquées: les auteurs recherchés

Le chef de la police de Los Angeles,... (PHOTO AP)

Agrandir

Le chef de la police de Los Angeles, Michael Downing, discute avec Sayed Moustafa al-Qazwini, un imam d'Orange County dont la mosquée a été visée par une lettre haineuse.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Les autorités de Los Angeles recherchent activement les auteurs d'une série de lettres islamophobes envoyées à des mosquées américaines, appelant quiconque recevrait des missives similaires à se manifester.

Les lettres, adressées aux «enfants de Satan», qualifient les musulmans de «personnes ignobles et dégoûtantes», font l'éloge du président américain élu Donald Trump et promettent «de faire à vous les musulmans ce que Hitler a fait aux juifs».

Les lettres manuscrites ont été envoyées récemment à trois mosquées de Californie et une de Géorgie.

«Le jour du jugement dernier est arrivé pour vous», indique une lettre citée par le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), la principale association d'Américains musulmans. «Il y a un nouveau shérif en ville - le président Donald Trump. Il va nettoyer l'Amérique et lui rendre son brillant. Et il va commencer par vous, les musulmans», ajoute le document.

Le ou les auteurs ont signé «Des Américains pour une nouvelle méthode».

Les missives racistes, certes écrites dans un «langage affreux», ne contiennent néanmoins pas de menace spécifique, a déclaré Stephen Woolery, chef de la division antiterroriste du FBI (police fédérale) à Los Angeles, lors d'une conférence de presse au Centre islamique de Californie du Sud.

«Si vous recevez des lettres de ce genre, signalez-les s'il vous plaît», a ajouté M. Woolery. «Nous savons qu'il y a une sous-déclaration» dans ce genre d'affaires.

Le FBI avait annoncé récemment que les actes islamophobes avaient augmenté de 67% en 2015, atteignant leur niveau le plus élevé depuis la période ayant suivi les attaques djihadistes du 11 septembre 2001 aux États-Unis (257 crimes et délits islamophobes, contre 154 en 2014).

Le républicain Donald Trump a vitupéré contre les musulmans et l'islam durant sa campagne électorale et depuis son élection le 8 novembre, plus de 100 incidents islamophobes ont été signalés à travers le pays, selon le CAIR.

Les musulmans représentent 1% de la population américaine.

D'autres associations de lutte contre le racisme et l'opposition démocrate ont également signalé un regain d'actes de violence et de harcèlement contre des minorités.

Depuis l'élection, l'organisation Southern Poverty Law Center (SPLC) a recensé plus de 700 incidents visant des minorités, selon le CAIR.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer