La distribution de Hamilton refuse de présenter ses excuses à Mike Pence

C'est l'acteur Brandon Victor Dixon qui a pris... (IMAGE TIRÉE D'UNE VIDÉO)

Agrandir

C'est l'acteur Brandon Victor Dixon qui a pris la parole au nom de la distribution de la comédie musicale Hamilton.

IMAGE TIRÉE D'UNE VIDÉO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La distribution de la comédie musicale à succès Hamilton, appelée à s'excuser auprès de Mike Pence par le président désigné Donald Trump pour avoir interpellé son vice-président lors d'une représentation à Broadway vendredi soir, a opposé une fin de non-recevoir à la demande du futur locataire de la Maison-Blanche.

L'acteur Brandon Victor Dixon, qui incarne le vice-président Aaron Burr dans la pièce, a confié à l'émission CBS This Morning qu'il « n'y avait aucune raison de s'excuser ».



C'est Dixon qui avait livré le discours à la fin du spectacle dans lequel il interpellait le vice-président désigné présent dans la salle, demandant à Mike Pence d'agir avec équité vis-à-vis de toutes les communautés dans ses futures fonctions.

« Nous, monsieur, sommes l'Amérique de la diversité, inquiète et anxieuse, qui craint que votre nouvelle administration ne nous protège pas, notre planète, nos enfants, nos parents ou ne maintienne pas nos droits inaliénables ».

M. Pence est notamment connu pour être hostile à la communauté LGBT. Dans son interlocution, M. Dixon a affirmé souhaiter que Hamilton inspire M. Pence. « Nous espérons sincèrement que ce spectacle vous a inspiré afin de faire respecter nos valeurs américaines et de travailler au nom de tous, de nous tous ».

L'appel à Mike Pence quittant la salle fait par M. Dixon, filmé et diffusé sur le web, a soulevé la controverse. M. Trump réagissant sur Twitter en affirmant que «le théâtre devrait toujours être un lieu sûr et spécial». Reprochant à la troupe jouant Hamilton d'avoir été « rude » avec Mike Pence et appelant les artistes à s'excuser.

Le gouverneur de l'Indiana avait été accueilli dans le théâtre new-yorkais par un mélange d'applaudissements et de huées. Sur les réseaux sociaux, deux camps se sont créés.

D'un côté, ceux qui saluaient l'initiative des gens de théâtre et de l'autre ceux appelant au boycottage de la pièce, regroupés derrière le mot-clic BoycottHamilton.



M. Dixon a confié lundi à CBS que MM. Trump et Pence étaient tous deux les bienvenus dans les coulisses du spectacle s'ils souhaitaient rencontrer la troupe à tout moment, ajoutant « l'art est fait pour rassembler les gens ». 

Hamilton est un énorme succès sur Broadway. La comédie musicale s'articulant autour de la vie d'Alexander Hamilton, héros de la Révolution américaine, a récolté cet été 11 Tony Awards, trophées récompensant l'excellence dans le théâtre américain.

- Avec l'Associated Press, The Washington Post et l'Agence France-Presse

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer