Plaidoyer d'Obama pour mieux soutenir les familles de militaires

Barack Obama a participé à une cérémonie au cimetière... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Barack Obama a participé à une cérémonie au cimetière national d'Arlington, en Virginie.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Arlington

Le président Barack Obama a profité du Jour du souvenir pour appeler les Américains à combler le silence laissé par les militaires morts en service avec de l'amour et du soutien pour les familles de proches tombés au combat, «pas seulement avec des mots, mais aussi avec des actions».

M. Obama a déposé, lundi, au cimetière national d'Arlington, en Virginie, une couronne devant la tombe des soldats inconnus pour honorer la mémoire des militaires américains morts au combat. Dans son discours, le président a salué le sacrifice ultime de plus d'un million de personnes dans l'histoire américaine.

M. Obama a souligné que les marqueurs au cimetière d'Arlington représentaient surtout de jeunes Américains, qui n'auront jamais été honorés comme vétérans pour leur service. Il a fait valoir que les Américains reposant en ces lieux et leurs familles représentaient le «meilleur en chacun de nous» et qu'ils demandaient simplement que tous se souviennent d'eux et du sacrifice qu'ils ont fait.

Le président a dit croire qu'il fallait «faire mieux», et être présent «non seulement lorsque nous avons besoin d'eux, mais également lorsqu'ils ont besoin de nous».

Les forces spéciales d'opération continuent de servir dans des missions périlleuses en Syrie, en Irak et en Afghanistan, alors même que la présence militaire américaine dans ces deux derniers pays a été grandement réduite sous la gouverne de M. Obama.

Le président a reconnu la menace persistante qui pèse sur les militaires, soulignant le travail de trois soldats morts en Irak ces derniers mois: le sergent-chef Joshua L. Wheeler - déployé en Irak et en Afghanistan à 14 reprises et ayant pris part au sauvetage de quelque 70 otages -, le sergent d'état-major Louis Cardin et le soldat des forces spéciales Charles Keating IV.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer