Un espion russe condamné à deux ans et demi de prison

Un agent du FBI se présentant comme un... (PHOTO AFP)

Agrandir

Un agent du FBI se présentant comme un analyste financier avait apporté à l'accusé des classeurs contenant des analyses sur le pétrole et le gaz dans lesquels étaient cachés des micros.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Un banquier et espion russe qui avait plaidé coupable en mars, Evgeny Buryakov, a été condamné mercredi à New York à 2 ans et demi de prison.

Evgeny Buryakov, 41 ans, en pantalon marine de détenu et tee-shirt marron, ne s'est pas exprimé durant l'audience au tribunal fédéral de Manhattan. Il a été également condamné à une amende de 10 000 dollars.

Arrêté en janvier 2015, ce père de deux enfants a déjà purgé la moitié de sa peine et sera expulsé une fois qu'il l'aura terminée.

Evgeny Buryakov était accusé d'avoir oeuvré avec deux autres espions présumés, rattachés, l'un à une mission commerciale de la Russie et l'autre à sa représentation auprès des Nations Unies, selon un scénario digne, selon les procureurs américains, de la Guerre froide.

Ses deux complices présumés, Igor Sporyshev et Victor Podobnyy, bénéficiaient de l'immunité diplomatique et ont pu quitter les États-Unis.

Les autorités américaines sont parvenues à piéger Evgeny Buryakov et à le placer sur écoute durant plusieurs mois, entre janvier et mai 2013.

Un agent du FBI se présentant comme un analyste financier avait apporté à l'accusé des classeurs contenant des analyses sur le pétrole et le gaz dans lesquels étaient cachés des micros.

Cela a permis au FBI d'écouter longuement les espions présumés recevant des consignes de Moscou et renvoyant des informations au SVR, le service des renseignements extérieurs russe, selon les documents.

Il s'agissait de la première arrestation d'un agent russe sous couverture depuis 2010 et celles de 10 espions dans la région de New York. Ils avaient à l'époque plaidé coupable et fait l'objet d'un échange de prisonniers avec Moscou.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer