Jimmy Carter n'a plus besoin de traitement contre le cancer

L'ex-président américain a pris la parole devant la... (PHOTO NEIL HALL, ARCHIVES AP)

Agrandir

L'ex-président américain a pris la parole devant la Chambre des Lords du Parlement britannique, à Londres, le 3 mars.

PHOTO NEIL HALL, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

L'ancien président américain et prix Nobel de la Paix Jimmy Carter, 91 ans, a annoncé que son traitement contre le cancer avait été couronné de succès et qu'il allait donc y mettre fin.

Le 39e président des États-Unis avait révélé en août dernier, lors d'une conférence de presse chargée d'émotion, que les médecins avaient identifié quatre petits mélanomes dans son cerveau et qu'il s'apprêtait à entamer une radiothérapie.

Le traitement «a très bien fonctionné», a déclaré dimanche l'ancien président démocrate depuis l'église baptiste de Maranatha, à Plains en Géorgie, sa ville natale.

«À l'issue de ma dernière IRM (imagerie par résonance magnétique), les médecins ont déterminé que je n'avais plus besoin de traitement, donc je n'aurai plus de traitement», a-t-il raconté, tout sourire, sous des applaudissements nourris.

M. Carter, qui a dirigé les États-Unis de 1977 à 1981, fait partie des quatre anciens présidents américains toujours en vie, avec les George Bush père et fils et Bill Clinton.

Après sa cinglante défaite face au républicain Ronald Reagan en 1981, il s'est trouvé une vocation d'homme de paix, multipliant les missions humanitaires et de médiation, de Cuba à la Corée du Nord en passant par l'Éthiopie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer