Meurtres et viols ont augmenté à New York en 2015

Les meurtres et les viols ont augmenté en 2015 à New York, tout comme la... (Photo AFP)

Agrandir

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Les meurtres et les viols ont augmenté en 2015 à New York, tout comme la violence liée aux gangs, mettant un frein à la baisse globale de la criminalité observée ces dernières années dans la plus grande ville américaine.

Cette baisse globale a été cette année de 1,7% par rapport à l'an dernier, contre 4,6% en 2014 par rapport à 2013.

Et deux des cinq arrondissements de New York, Manhattan et le Bronx, ont vu la criminalité augmenter, respectivement de 3% et 4%, a précisé lundi lors d'une conférence de presse le chef adjoint de la police Dermot Shea.

La ville a enregistré 348 meurtres en 2015, un chiffre qui pourrait encore augmenter, contre 333 en 2014, une hausse de 4,5%. 68% de ces meurtres ont été commis par arme à feu, une augmentation de 21% par rapport à l'an dernier.

Mais les autorités ont rappelé que 2014 était l'année qui avait enregistré le moins de meurtres en 50 ans.

Les viols sont aussi en hausse de 6% par rapport à l'an dernier (1.428 au 27 décembre contre 1.352 l'an dernier).

Les incidents impliquant des armes à feu sont en baisse de 3%, (de 1.172 à 1.137), tout comme le nombre des victimes de ces incidents (-3,3%).

Mais la violence des gangs a, elle, augmenté de 18%, selon ces statistiques.

La plupart des incidents armés impliquent des personnes connues des services de police, qu'il s'agisse des tireurs (84% ont un passé criminel) ou des victimes (79%).

La plupart des victimes d'homicide sont des jeunes hommes issus des minorités. Les Noirs représentent 64% de ces victimes, les Hispaniques 27%, les Blancs 6% et les Asiatiques 3%, selon la police.

La baisse globale de 1,7% de la criminalité par rapport à 2014 prend en compte les meurtres, les viols, les cambriolages, les agressions, les vols, et vols qualifiés.

Les incidents armés ne font pas partie de ces «délits majeurs».

La criminalité a régulièrement décliné à New York depuis le début des années 1990. En 1990, année record, le nombre des meurtres était de 2248. Ce nombre est passé en-dessous de 1000 en 1996, puis en-dessous de 600 en 2003, jusqu'au record de 2014.

En dépit du ralentissement global de la baisse de la criminalité, le chef de la police Bill Bratton s'est réjoui lundi d'«une très bonne année»: «2015 marque l'année la plus sûre de l'histoire moderne de New York», a-t-il déclaré.

«Les investissements que nous faisons participent à ce succès», a aussi assuré le maire Bill de Blasio.

Et la police a souligné que comparé à la population, le taux de meurtres à New York était quatre fois inférieur à celui de Chicago ou Philadelphie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer