Trump toujours largement en tête

Donald Trump recueille 27 % des intentions de vote... (PHOTO BRIAN SNYDER, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Donald Trump recueille 27 % des intentions de vote des électeurs républicains dans un sondage Quinnipiac publié mercredi.

PHOTO BRIAN SNYDER, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le milliardaire américain Donald Trump restait mercredi en tête des sondages des primaires républicaines en vue de la présidentielle de novembre 2016, tandis qu'Hillary Clinton consolidait son statut de favorite chez les démocrates.

Donald Trump recueille 27 % des intentions de vote des électeurs républicains dans un sondage Quinnipiac publié mercredi, et réalisé la semaine dernière. Il est suivi du sénateur de Floride Marco Rubio (17 %), du docteur à la retraite Ben Carson (16 %) et du sénateur du Texas Ted Cruz (16 %). La marge d'erreur est de 3,8 points.

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

«Quoiqu'il dise, quelles que soient les personnes qu'il choque, que les faits soient contestés ou le «politiquement correct» remis en cause, Donald Trump semble être vêtu de Kevlar», constate le directeur adjoint de l'institut de l'Université Quinnipiac, Tim Malloy.

L'enquête d'opinion n'est pas marginale: depuis le mois de juillet, l'avance de Donald Trump a été confirmée par presque tous les sondages. Le seul candidat à l'avoir brièvement rattrapé, le neurochirurgien à la retraite Ben Carson, perd actuellement du terrain, alors que Marco Rubio, fils d'immigrés cubains, est en pleine ascension.

La chute de Jeb Bush n'est pas enrayée: l'héritier de la dynastie Bush n'est le premier choix que de 5 % des électeurs républicains.

Côté démocrate, l'ex-Première dame et secrétaire d'État Hillary Clinton recueille 60 % des intentions de vote des électeurs démocrates, suivie du sénateur Bernie Sanders (30 %). La marge d'erreur est de 4,1 points.

Hillary Clinton a profité du renoncement du vice-président Joe Biden. Et si Bernie Sanders continue de séduire la gauche du parti démocrate, il semble stagner.

Les primaires auront lieu dans chaque État pendant plusieurs mois, et commenceront dans l'Iowa le 1er février, puis dans le New Hampshire le 9 février.

Auparavant, les candidats démocrates débattront entre eux les 19 décembre et 17 janvier, et les républicains le 15 décembre et en janvier.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • La douce ascension de Marco Rubio

    États-Unis

    La douce ascension de Marco Rubio

    Derrière Donald Trump, un quadragénaire monte doucement, mais sûrement dans la course des primaires républicaines pour la Maison-Blanche: Marco... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer