Sacramento rend hommage aux héros de l'attentat du train Thalys

Spencer Stone, Alek Skarlatos et Anthony Sadler saluent... (Photo JOSH EDELSON, AFP)

Agrandir

Spencer Stone, Alek Skarlatos et Anthony Sadler saluent la foule, à Sacramento, vendredi, venue rendre hommage à leur courage lors de la tentative d'attentat dans le train français Thalys.

Photo JOSH EDELSON, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SACRAMENTO

Environ mille personnes ont rendu hommage vendredi aux trois jeunes Américains qui ont neutralisé à mains nues un assaillant lourdement armé dans un Thalys le mois dernier, lors d'une «parade des héros» à Sacramento.

Le 21 août dernier, Anthony Sadler et ses amis d'enfance, les militaires Alek Skarlatos et Spencer Stone, tous trois originaires des environs de Sacramento, étaient courageusement intervenus pour désarmer Ayoub El Khazzani dans un Thalys Amsterdam-Paris.

Ils l'ont ainsi empêché de commettre ce qui aurait pu tourner au massacre dans ce train bondé, sans qu'aucune vie soit finalement perdue.

Vendredi, journée d'anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, une foule dense s'était rassemblée sous une chaleur de plomb, drapeaux américains en main, près du Capitole de la capitale californienne.

Les trois héros souriants et en lunettes de soleil, Spencer Stone portant un uniforme militaire, ont défilé sur un char décoré de ballons bleu blanc et rouge. Ils se sont ensuite arrêtés devant le Capitole, où le maire de Sacramento leur a rendu un vibrant hommage, sous les applaudissements.

Ils ont prononcé chacun quelques mots de remerciements. Spencer Stone, très ému, a dû s'arrêter quelques instants, la voix étranglée.

Le pouce encore bandé après avoir été tailladé lors de sa lutte avec El Khazzani, il a dit à l'AFP: «On adore les Français, vous êtes super. On reviendra dès que possible, peut-être pour le procès si (les autorités) veulent qu'on revienne».

Anthony Sadler, en pantalon gris et chemise bordeaux, a ajouté: «C'est submergeant mais c'est fantastique d'être là. Vous les Français, on vous adore!».

Quant à Alek Skarlatos, en polo turquoise, il a plaisanté: «Attention! on va revenir».

Pendant la célébration, accompagnée d'un survol de l'US Air Force, beaucoup de gens du public étaient également émus et pleuraient, a constaté un journaliste de l'AFP.

Stacy Easterling, âgée d'une trentaine d'années et originaire de Sacramento, est venue avec son fils «soutenir les héros de notre ville».

Épouse d'un soldat, elle ajoute: «Nous sommes une famille de patriotes et nous voulions être ici pour commémorer le 11 septembre».

Pour elle, Spencer, qui a été blessé en luttant avec El Khazzani, Sadler et Skarlatos «sont des modèles pour les générations à venir».

Kaitoin Kaylor, 16 ans, a jugé que «Spencer Stone a fait quelque chose d'incroyable et sauvé beaucoup de gens».

Alek Skarlatos, 22 ans, membre de la Garde nationale, s'est vu décerner la Médaille du Soldat, Spencer Stone, la médaille de l'aviateur, plus haute distinction pour un membre de l'US Air Force.

Les trois amis et le Britannique Chris Norman ont aussi reçu la Légion d'Honneur en France.

Les jeunes Américains, qui avaient pris le Thalys lors de vacances en Europe, acclamés en héros dans le monde entier, sont devenus des célébrités.

Alek Skarlatos va participer à la version américaine de Dancing with the Stars.

Spencer Stone a été reçu cette semaine dans l'émission de «talk-show» de Jimmy Kimmel et a avoué avoir reçu «beaucoup de messages Facebook à traduire» d'admiratrices françaises, et d'ailleurs avec «beaucoup d'émoticônes en forme de coeur»...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer