Les catholiques américains pas si catholiques

Les catholiques américains, que le pape François doit rencontrer à la fin du... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les catholiques américains, que le pape François doit rencontrer à la fin du mois lors d'une visite aux États-Unis, s'avèrent moins traditionnels qu'annoncé d'après un sondage de l'institut Pew publié mercredi.

Certes 90% d'entre eux considèrent que les couples hétérosexuels mariés sont autant à même d'élever des enfants que d'autres parents.

Mais ils sont une très large majorité (83%) à considérer que les couples hétérosexuels non mariés peuvent élever des enfants, dont 48% aussi bien que les autres parents.

Ils sont aussi 66% à considérer qu'un couple homosexuel peut élever des enfants, dont 43% aussi bien que les autres parents.

Les catholiques américains cautionnent en outre d'autres formes de vie en couple que le mariage qui, traditionnellement, font froncer les sourcils de leur Eglise.

Quelque 86% d'entre eux considèrent comme acceptable qu'un homme et une femme cohabitent hors mariage, dont 55% jugent ce mode de vie aussi bien que les autres.

Environ 70% d'entre eux considèrent que les couples hétérosexuels mariés choisissant de ne pas avoir d'enfants ont un mode de vie aussi acceptable que les autres.

Les positions se durcissent parmi les 40% de catholiques américains qui vont à la messe régulièrement: ils sont seulement 34% à juger que des enfants élevés par un couple homosexuel est un mode de vie aussi acceptable que d'autres.

En outre moins de la moitié des catholiques américains considèrent l'homosexualité, la concubinage ou la contraception comme des péchés --respectivement 44%, 33% et 17%.

L'Eglise catholique devrait autoriser les moyens de contraception, jugent 76% d'entre eux. Elle devrait aussi reconnaître les couples gays ou lesbiens, affirment 46% d'entre eux.

Le pape pourrait avoir du mal à convaincre ses pairs américains sur la nécessité de lutter contre le changement climatique.

Moins d'un tiers (29%) considèrent que lutter contre le changement climatique est essentiel à leur identité catholique, alors qu'ils sont 62% à considérer qu'aider les plus pauvres est essentiel au fait d'être catholique.

Quelque 41% d'entre eux estiment qu'acheter des produits de luxe sans donner aux pauvres est un péché, mais seulement 23% d'entre eux estiment que dépenser de l'énergie sans considérer l'environnement est un péché.

Le sondage a été réalisé entre le 5 mai et le 7 juin auprès de 5122 adultes, dont 1016 se disent catholiques, avec une marge d'erreur de 1,6 point de pourcentage.

Le pape François est attendu à partir du 22 septembre aux États-Unis, où il doit notamment participer aux VIIIe Rencontres mondiales des familles le 27 à Philadelphie.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer