Fusillade entre motards au Texas: 170 arrestations

«En 34 ans de service, c'est la scène... (Photo: Reuters)

Agrandir

«En 34 ans de service, c'est la scène de crime la plus violente sur laquelle j'ai dû travailler», a affirmé le sergent Patrick Swanson.

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Shahzad ABDUL
Agence France-Presse
Washington

Quelque 170 personnes se trouvaient en détention lundi, au lendemain d'une bagarre entre gangs de motards à Waco, dans le Texas, qui a tourné au bain de sang et fait 9 morts parmi les bandes rivales impliquées.

Les hostilités ont commencé à l'arme blanche dans un établissement de la chaîne de bars et restaurants Twin Peaks, réputée abreuver nombre de motards, dans un centre commercial populaire de Waco, le Central Texas Marketplace, et ont fini en bataille rangée entre groupes rivaux sur le parking.

Les «170 personnes que nous avons arrêtées sont en détention ou en cours d'incarcération dans la prison du comté de McLellan», a expliqué le sergent Patrick Swanson de la police de Waco lors d'une conférence de presse, un chiffre «variable».

La police avait annoncé plus tôt dans la journée 192 arrestations.

«Ces (170) personnes sont accusées de "participation à un crime organisé" en lien avec la fusillade de Twin Peaks, ce qui constitue un meurtre passible de la peine de mort (...) en raison du nombre de personnes tuées en une seule fois», a ajouté M. Swanson.

Lors de l'affrontement avec les motards, 18 policiers de la ville, 4 autres de l'État du Texas ainsi que d'autres agents qui n'étaient «pas de service» étaient présents, mais aucun n'a été blessé.

La police savait qu'un rassemblement de motards avait lieu et les forces de l'ordre sont intervenues rapidement, mais pas avant que la bagarre à coups de couteau et de chaînes ne culmine en fusillade.

L'enquête en cours permettra de déterminer «qui a tiré sur qui», a-t-il encore précisé, ajoutant que «plus de 100 motards étaient impliqués» dans la fusillade.

Le restaurant a reçu l'ordre de fermer pour au moins pour les sept prochains jours.

«Du sang partout»

Dimanche, après la fusillade, le sergent Swanson s'était dit étonné qu'aucun des clients des restaurants situés à proximité n'ait été blessé pendant la fusillade.

«En 34 ans de service, c'est la scène de crime la plus violente sur laquelle j'ai dû travailler. Il y a du sang partout», avait-il confié au Waco Tribune.

«À 10 mètres de là il y avait des familles», avait-il poursuivi. «C'est l'une des pires bagarres armées que nous ayons eues sur la ville».

La police, qui surveille depuis près de deux mois les activités de ces motards, qui posent régulièrement problème dans la zone, avait fait part avant le rassemblement de sa préoccupation auprès de Twin Peaks - chaîne où les serveuses officient légèrement vêtues - mais le bar, indique-t-elle, n'avait pas été coopératif.

La presse locale, qui a fait état d'au moins 18 blessés, avait dans un premier temps évoqué l'implication des gangs Bandidos et Cossacks, mais la police a ensuite affirmé que jusqu'à cinq bandes distinctes pourraient avoir participé.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer