En quatre mots: paranoïa au Texas

Le soleil se couche sur le centre-ville d'Austin,... (PHOTO MATTHEW BUSCH, ARCHIVES BLOMMBERG)

Agrandir

Le soleil se couche sur le centre-ville d'Austin, la capitale du Texas, le 4 avril.

PHOTO MATTHEW BUSCH, ARCHIVES BLOMMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Hétu

collaboration spéciale

La Presse

(NEW YORK) L'armée américaine s'apprête-t-elle à imposer la loi martiale au Texas? Des théoriciens du complot le craignent. Et le gouverneur du Lone Star State semble les prendre au sérieux, et a demandé à la garde de l'État de surveiller des exercices militaires qui suscitent la paranoïa chez certains de ses concitoyens. Décryptage en quatre mots d'une histoire rocambolesque.

Exercice

Le 24 mars dernier, le Commandement des opérations spéciales de l'armée américaine diffuse un communiqué annonçant la tenue, du 15 juillet au 15 septembre, d'un vaste exercice militaire appelé «Jade Helm 15». L'opération se déroulera dans sept États du Sud-Ouest américain et impliquera les unités des forces d'élite, dont les Green Berets et les Navy SEAL. Les terrains choisis pour l'exercice sont censés reproduire les endroits où les forces spéciales sont appelées à intervenir à l'étranger. «Cet exercice fait partie de l'entraînement routinier nécessaire pour maintenir une disponibilité très rapide des opérations spéciales», peut-on lire dans le communiqué.

Greg Abbott, le gouverneur du Texas.... (PHOTO NATHAN LAMBRECHT, AP/THE MONITOR) - image 2.0

Agrandir

Greg Abbott, le gouverneur du Texas.

PHOTO NATHAN LAMBRECHT, AP/THE MONITOR

Carte

Des théoriciens du complot sonnent l'alarme après avoir découvert sur l'internet une carte géographique reliée à l'exercice. Certains États, dont le Texas et l'Utah, y sont décrits comme étant «hostiles». Le portail Infowars d'Alex Jones fait partie des sites qui propagent l'idée selon laquelle l'exercice est une ruse qui permettra à Barack Obama d'imposer la loi martiale au Texas. La fermeture «pour rénovation» de magasins Wal-Mart de l'État alimente la paranoïa. Selon une théorie, ces magasins serviront de bases d'opération et de centres de détention pour des prisonniers politiques qui débarqueront de trains déjà équipés de chaînes et de fers.

L,ex-gouverneur du Texas Rick Perry.... (PHOTO PAT SULLIVAN, ARCHIVES AP) - image 3.0

Agrandir

L,ex-gouverneur du Texas Rick Perry.

PHOTO PAT SULLIVAN, ARCHIVES AP

Garde

Le 28 avril, après quelques semaines de théories du complot fiévreuses, le nouveau gouverneur du Texas, Greg Abbott, demande à la garde de l'État de surveiller les forces spéciales durant leur entraînement sur son territoire. «Il est important que les Texans sachent que leur sécurité, leurs droits constitutionnels, leurs droits en tant que propriétaires et leurs libertés civiles ne seront pas enfreints», écrit-il dans une lettre au commandant de la garde. Le gouverneur Abbott ne mentionne pas les théories du complot, mais sa décision semble «donner du crédit» à la paranoïa qui les alimente, selon Jim Henson, politologue de l'Université du Texas.

Réactions

«Je n'aurais jamais pensé que je dirais cela: qu'est-ce que Rick Perry ferait?», a ironisé l'animateur du Daily Show, Jon Stewart, en faisant allusion au prédécesseur du gouverneur Abbott, tête de Turc préférée des humoristes américains. En fait, Perry trouve que son successeur est «allé trop loin». Mais Greg Abbott peut se consoler. L'acteur Chuck Norris, vedette de la série Walker, Texas Ranger, le défend. «Le gouvernement américain dit: «C'est seulement un exercice». Mais je ne sais pas si le terme "seulement" a un quelconque lien avec la réalité quand le gouvernement l'utilise», a-t-il écrit sur le site conspirationniste WorldNetDaily.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer