La Chambre adopte le budget 2016 et lance la bataille

Les représentants ont adopté le budget par 228... (Photo: AP)

Agrandir

Les représentants ont adopté le budget par 228 voix contre 199. Les démocrates ont tous voté contre.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La Chambre des représentants américaine, dominée par les républicains, a adopté mercredi le budget de l'année budgétaire 2016, document de principe qui prévoit une forte réduction des programmes sociaux et de santé.

Le budget, d'environ 3800 milliards de dollars pour 2016, conduirait à une élimination totale du déficit public américain en 2024, selon les chefs républicains, alors qu'il représentait 2,8% du PIB en 2014.

Une résolution budgétaire, non-contraignante, est un document qui guide l'élaboration des lois de finances. Ces lois définiront les crédits exacts de chaque agence fédérale et devront être adoptées avant le début de l'année budgétaire 2016, le 1er octobre prochain, ce qui donne chaque année lieu à une bataille entre républicains et démocrates, qui conservent une minorité de blocage au Sénat.

Les représentants ont adopté le budget par 228 voix contre 199. Les démocrates ont tous voté contre.

Le Sénat, à majorité républicaine pour la première fois depuis l'élection de Barack Obama, espère adopter sa propre version du budget d'ici la fin de la semaine. Les deux versions devront ensuite être harmonisées.

Le budget élaboré par les républicains prévoit d'abroger la réforme du système de santé de Barack Obama, dite «Obamacare», et de réduire la voilure des programmes publics d'assurance maladie pour les plus modestes (Medicaid) et les plus de 65 ans (Medicare) --autant de réformes qui n'ont aucune chance d'aboutir en l'état actuel des rapports de force.

Le budget des opérations militaires extérieures pour 2016 serait également accru par rapport à ce que demandait Barack Obama (96 milliards, contre 58).

Au total, la croissance des dépenses fédérales totales serait fortement contenue par rapport à la trajectoire actuelle.

Les démocrates, eux, ont proposé un budget qui resterait en déficit pour les dix prochaines années, en augmentant les investissements dans les infrastructures et en supprimant des niches fiscales pour les entreprises.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer