L'Oklahoma compte utiliser l'azote pour exécuter ses condamnés

L'Oklahoma pourrait devenir le premier État américain à utiliser l'azote pour... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sean Murphy
Associated Press
Oklahoma City

L'Oklahoma pourrait devenir le premier État américain à utiliser l'azote pour exécuter ses condamnés à mort.

La Chambre des représentants a approuvé, par un vote de 85-10, un projet de loi présenté par le républicain Mike Christian, mardi. Ce projet de loi sera soumis au Sénat, là où un comité bipartisan a approuvé une mesure similaire plus tôt cette année.

Si le projet de loi est adopté, l'inhalation d'azote remplacerait l'injection létale comme principale méthode de mise à mort si celle-ci était jugée inconstitutionnelle. Présentement, la deuxième option est l'électrocution suivie par le peloton d'exécution. Ces deux méthodes demeureront des solutions alternatives, en vertu du projet de loi.

Selon M. Christian, la mise à mort par azote est humaine, indolore et facile à administrer.

Le représentant affirme que l'État n'aura pas à construire une nouvelle chambre à gaz, car l'azote peut être administré sous une tente ou un masque à gaz. Les autorités carcérales ne connaîtront plus de difficultés à s'approvisionner en drogue létale car elles pourront facilement se procurer un générateur d'azote.

M. Christian croit que cette mise à mort est sans douleur car elle provoque une hypoxie, une sensation qu'il compare à ce que peuvent ressentir les pilotes d'avion en haute altitude lorsqu'ils commencent à manquer d'oxygène.

Un des dix élus à s'être opposés au projet de loi, le démocrate Kevin Matthew, a dit souhaiter que la Chambre s'occupe plutôt de régler les problèmes comme les bas salaires, les soins de santé peu abordables et les piètres résultats du système d'éducation.

Si d'autres élus se sont demandé si la méthode pouvait fonctionner, le projet de loi a été adopté sans débat.

Selon Amnistie internationale, aucun État n'utilise cette méthode pour exécuter ses condamnés à mort.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer