World Trade Center: les deux laveurs de carreaux sont secourus

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Deux laveurs de carreaux ont eu mercredi la peur de leur vie, suspendus dans le vide au 69e étage de la tour 1 du World Trade Center à New York, avant d'être récupérés sains et saufs par les pompiers.

L'un des câbles motorisés de leur nacelle a apparemment lâché alors qu'ils étaient en train de monter en haut de la tour, la plus haute des États-Unis, construite sur le site des attentats du 11-Septembre.

Il a fallu près d'une heure aux pompiers pour atteindre les deux laveurs de carreaux, dont la nacelle était dangereusement inclinée, à 240 mètres de haut, sur le côté sud de la tour. Il y avait mercredi à New York un vent léger, d'environ 11 km/heure.

Près de cent sauveteurs avaient été mobilisés, pompiers et policiers, a précisé le chef des pompiers Daniel Nigro lors d'une conférence de presse. Les deux hommes, laveurs de carreaux expérimentés, qui portaient des harnais de sécurité, n'ont souffert que d'une «légère hypothermie», selon lui.

Une corde avait d'abord été descendue du toit dans leur direction, pour doubler leur sécurité. Un système de communication a également été mis en place, les tenant au courant des opérations en cours.

Les pompiers ont finalement découpé à la scie diamant les trois épaisseurs de la façade de verre au niveau du 68è étage, pour créer une ouverture suffisante, et ont ensuite réussi à atteindre les laveurs de carreaux et à les faire rentrer à l'intérieur.

«Ils étaient calmes, ils n'ont pas dit grand chose», a indiqué un des pompiers impliqués dans l'opération.

Deux laveurs de carreaux ont eu mercredi la peur de leur vie,... (Photo: Reuters) - image 2.0

Agrandir

Photo: Reuters

Un autre scénario avait été envisagé, consistant à faire descendre du toit une autre nacelle, pour récupérer les deux hommes l'un après l'autre. Mais vu la hauteur, l'opération aurait été plus compliquée.

Ambulances et hélicoptères avaient été dépêchés sur place, et un périmètre de sécurité avait été imposé autour de la tour, dont les premiers occupants ont emménagé la semaine dernière, 13 ans après les attentats qui ont traumatisé l'Amérique.

Il s'agit de 175 cadres et dirigeants du groupe de presse Condé Nast. Ils seront suivis des employés, et 3400 personnes travaillant pour Condé Nast devraient être installées d'ici janvier.

La tour emblématique culmine à 541,30 mètres et compte 104 étages. Conçue par l'architecte David Childs, elle est déjà devenue un repère dans la ville, avec ses lignes épurées, sa flèche au sommet et ses façades de verre réfléchissant.

Elle domine le nouveau site du WTC qui compte cinq tours, un mémorial, un musée ouvert en mai dernier, une gare de transports en commun, 550 000 m2 d'espaces commerciaux et un lieu pour des représentations artistiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer