Boston: un ami de Dzhokhar Tsarnaev coupable d'avoir menti

Robel Phillipos a menti concernant sa présence dans... (Photo Michael Dwyer, AP)

Agrandir

Robel Phillipos a menti concernant sa présence dans la chambre de Tsarnaev pendant que deux autres amis en retiraient un sac à dos et d'autres éléments potentiels de preuve trois jours après l'attentat de Boston.

Photo Michael Dwyer, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
BOSTON

Un ami de Dzhokhar Tsarnaev, l'individu soupçonné d'être responsable de l'attentat à la bombe du marathon de Boston l'an dernier, a été reconnu coupable mardi d'avoir menti aux policiers.

L'individu de 21 ans, Robel Phillipos, a menti concernant sa présence dans la chambre de Tsarnaev pendant que deux autres amis en retiraient un sac à dos et d'autres éléments potentiels de preuve trois jours après l'attentat, alors qu'une chasse à l'homme massive faisait rage pour tenter de retrouver les suspects.

Des agents de la police fédérale américaine ont témoigné que Philipos leur a raconté une série de mensonges concernant la nuit du 18 avril 2013, avant de finalement reconnaître s'être trouvé dans la chambre de Tsarnaev à l'Université du Massachusetts-Dartmouth.

Les avocats de Phillipos l'ont présenté comme un adolescent intimidé par le FBI et trop drogué à la marijuana pour avoir eu un souvenir clair des événements survenus ce soir-là.

Les deux amis qui ont retiré le sac à dos de Tsarnaev ont déjà été reconnus coupables de complot et d'entrave à la justice.

La sentence de Phillipos sera prononcée le 29 janvier. Il pourrait écoper d'un minimum de huit ans de prison.

Tsarnaev est en attente de son procès.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer