Possible tueur en série dans l'Indiana

Au moins un des corps a été retrouvé... (PHOTO JOHN J. WATKINS, THE TIMES/AP)

Agrandir

Au moins un des corps a été retrouvé dans cette maison abandonnée de Gary, dans l'Indiana.

PHOTO JOHN J. WATKINS, THE TIMES/AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Tom Coyne
Associated Press
Gary

Le service de police de Hammond, en Indiana, enquête sur la mort de sept femmes, qui pourrait faire partie d'une série de meurtres, dont certains remonteraient à il y a 20 ans, selon les aveux du suspect.

Darren Vann, âgé de 43 ans, a d'abord confié vendredi aux enquêteurs avoir tué une femme, dont le corps avait été découvert plus tôt dans un motel de l'Indiana, a relaté le chef du service de police John Doughty, en conférence de presse.

Le suspect a ensuite indiqué aux enquêteurs où d'autres cadavres pouvaient être retrouvés, dans des maisons abandonnées de la ville de Gary, située au sud-est de Chicago. La police a repéré six autres victimes dans les résidences.

Les sept meurtres semblent être assez récents, mais le suspect a laissé entendre qu'il avait commis d'autres homicides auparavant, selon M. Doughty. Le service de police ne recherche pas activement d'autres corps et aucun indice ne lui laisse croire que des meurtres auraient été perpétrés dans d'autres États.

Darren Vann... (Photo: AP) - image 2.0

Agrandir

Darren Vann

Photo: AP

«Cela pourrait remonter à il y a 20 ans, selon certaines déclarations, mais nous devons confirmer cette information», a souligné le chef de police.

M. Doughty a ajouté que le suspect collaborait bien avec les enquêteurs dans l'espoir de conclure une entente avec les procureurs. Les accusations contre M. Vann devraient être déposées lundi en fin de journée.

Le suspect avait déjà plaidé coupable à une accusation d'agression sexuelle en 2009 au Texas. Il était resté derrière les barreaux jusqu'en juillet 2013.

Afrikka Hardy, âgée de 19 ans, a été la première victime retrouvée dans un motel vendredi soir, où elle était allée rejoindre M. Vann apparemment pour lui offrir des services sexuels. L'autopsie dévoile qu'elle est morte par strangulation.

Sa disparition avait été signalée par quelqu'un qui tentait de la joindre et qui avait reçu des messages-textes suspects.

Mme Hardy aurait refusé de poser certains gestes sexuels, ce qui aurait provoqué la colère de M. Vann, selon les informations de la police divulguées à la mère de la victime, Lori Townsend.

«Lorsqu'elle a dit «non» et qu'elle a résisté, il a craqué et l'a étranglée (...) Cet homme est malade», a regretté Mme Townsend.

Anith Jones, Teairai Batey et Christine Williams, âgées respectivement de 35, 28 et 36 ans ont aussi été découvertes dans des maisons abandonnées. Trois victimes n'ont toujours pas été identifiées par la police.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer