Le cyber-espionnage chinois coûte des milliards aux entreprises américaines

La Chine mène une cyber-guerre agressive contre les États-Unis qui coûte des... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La Chine mène une cyber-guerre agressive contre les États-Unis qui coûte des milliards de dollars aux entreprises américaines chaque année, a déclaré dimanche le directeur du FBI James Comey.

Selon le chef de la police fédérale, l'immense majorité des grandes entreprises américaines ont déjà été visées.

«Il y a deux sortes de grandes sociétés aux États-Unis. Celles qui savent qu'elles ont été piratées par les Chinois et celles qui ne savent pas qu'elles ont été piratées par les Chinois», a soutenu M. Comey lors de l'émission 60 Minutes de la chaîne de télévision CBS.

Les pertes annuelles dues aux cyber-attaques lancées depuis la Chine sont «impossibles à dénombrer» mais se chiffrent en «milliards», d'après le chef du FBI.

Interrogé sur les pays ciblant les États-Unis, M. Comey a glissé: «Je ne veux pas vous donner une liste complète. Mais... je peux vous dire que tout en haut de la liste il y a les Chinois.»

Il a cité en exemple l'inculpation en mai de cinq officiers de l'armée chinoise pour avoir, entre 2006 et 2014, volé des secrets commerciaux d'entreprises américaines spécialisées dans l'énergie nucléaire ou solaire, et dans la métallurgie.

Cette affaire avait provoqué de vives tensions avec Pékin.

Pour le patron du FBI, les hackers s'emparent de ces informations pour en faire bénéficier l'industrie chinoise et la dispenser «d'avoir à inventer».

Mais, a-t-il tempéré, ils sont faciles à repérer.

«Ils me font un peu l'effet d'un cambrioleur saoul. Ils cassent la porte d'entrée, font tomber le vase, tandis qu'ils repartent avec votre téléviseur sous le bras», a-t-il dit.

«Ils sont juste prolifiques. On dirait que leur stratégie, c'est: "On sera partout tout le temps. Et ils n'arriveront jamais à nous arrêter"», a-t-il encore déclaré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer