Deux nouveaux débris proviennent «quasi certainement» du MH370

L'Australie coordonne les recherches dans le Sud de... (Photo Rob Griffith, archives AP)

Agrandir

L'Australie coordonne les recherches dans le Sud de l'océan Indien pour retrouver le MH370, qui s'était volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord.

Photo Rob Griffith, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vol MH370

International

Vol MH370

Disparu des radars en mars 2014 avec 239 personnes à bord, le vol MH370 de Malaysia Airlines parti de Kuala Lumpur pour Pékin ne s'est jamais rendu dans la capitale chinoise. Ayant changé son plan de vol et mis le cap vers l'ouest, le Boeing 777, dont on n'a toujours aucune trace, se serait abîmé dans l'océan Indien, selon les autorités malaisiennes. »

Agence France-Presse
SYDNEY

Deux débris retrouvés en Afrique du Sud et à Maurice proviennent «presque certainement» du MH370, le vol disparu de Malaysia Airlines, ont annoncé jeudi les autorités australiennes.

Le bureau australien chargé de la sécurité des transports (ATSB) a procédé aux expertises de ces deux débris, retrouvés à Mossel Bay, en Afrique du Sud et sur l'île Rodrigues, qui dépend de Maurice, dans l'océan Indien.

En mars, les autorités avaient annoncé déjà que deux débris découverts au Mozambique provenaient avec une quasi-certitude du MH370.

Jusqu'alors, la seule preuve que le Boeing 777 s'était abîmé était un fragment d'aile retrouvé en juillet à La Réunion et appartenant selon les autorités malaisiennes et la justice française à l'avion disparu.

L'Australie coordonne les recherches dans le Sud de l'océan Indien pour retrouver le MH370, qui s'était volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord.

Les circonstances et le lieu de la disparition de l'appareil demeurent un mystère.

Australie, Malaisie et Chine - trois des quatre pays ayant perdu le plus de ressortissants dans cette disparition - ont convenu de stopper la campagne une fois que l'ensemble des 120 000 kilomètres carrés de la zone de recherche auront été parcourus, vraisemblablement en juin ou juillet, si aucun indice n'est découvert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer