L'énigme du vol MH370 est relancée

À ce jour, seul un fragment d'aile de... (PHOTO AFP)

Agrandir

À ce jour, seul un fragment d'aile de l'appareil a été officiellement retrouvé, en juillet 2015 sur l'île française de La Réunion.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vol MH370

International

Vol MH370

Disparu des radars en mars 2014 avec 239 personnes à bord, le vol MH370 de Malaysia Airlines parti de Kuala Lumpur pour Pékin ne s'est jamais rendu dans la capitale chinoise. Ayant changé son plan de vol et mis le cap vers l'ouest, le Boeing 777, dont on n'a toujours aucune trace, se serait abîmé dans l'océan Indien, selon les autorités malaisiennes. »

Agence France-Presse
Kuala Lumpur

La découverte sur la côte du Mozambique d'un débris d'avion a remis mercredi sous les feux de l'actualité le mystère de la disparition du Boeing du vol MH370 de la Malaysia Airlines il y a deux ans presque jour pour jour.

«Sur la base des premières informations, il est très possible que le débris retrouvé au Mozambique provienne d'un B777», le modèle de l'appareil disparu, a déclaré le ministre malaisien des Transports, Liow Tiong Lai.

Le 8 mars 2014, 239 passagers et membres d'équipage avaient pris place à bord de l'appareil à Kuala Lumpur, avec pour destination Pékin. Deux ans après, sa disparition reste l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation civile.

Les autorités mozambicaines ont de leur côté confirmé qu'une pièce d'avion, qui n'a pas encore été formellement identifiée, leur avait été remise par un touriste américain, Blaine Gibson.

«Il a dit qu'il marchait sur la plage il y a deux jours et a trouvé le débris près de Vilankulo, sur un banc de sable qui s'appelle Paluma, près de l'île Benguerra (dans l'archipel de Bazaruto)», une destination touristique populaire, a déclaré Joao de Abreu, président de l'Autorité de l'aviation civile du Mozambique (IACM).

M. Gibson, qui tenait un blog à propos des recherches sur le vol MH370, était à la recherche de débris de l'avion disparu.

«Le débris fait 57 cm sur 90 cm. Il est asymétrique, d'un matériau composite et de couleur grise,» a déclaré M. de Abreu.

«Il est prématuré (...) de dire que cette pièce appartient à un Boeing ou à un Airbus ou autre» a-t-il ajouté, en indiquant que le Mozambique allait faire appel à des experts pour l'analyser.

Selon la chaîne de télévision américaine NBC, qui se réfère à des enquêteurs américains, malaisiens et australiens ayant pu voir des photos, le débris pourrait être un stabilisateur horizontal -une pièce de l'empennage- d'un Boeing 777.

Le ministre malaisien a déclaré pour sa part que son pays travaillait avec l'Australie -qui coordonne les recherches de l'avion dans l'Océan indien- pour récupérer le débris afin de tenter d'en déterminer l'origine.

M. Liow a appelé à «éviter les spéculations inutiles, car nous ne sommes pas pour le moment en mesure de conclure que le débris provient du MH370».

«Nous sommes au courant d'informations sur un débris, qui pourrait provenir d'un avion, trouvé au Mozambique», a déclaré à l'AFP un porte-parole du bureau australien chargé de la sécurité des transports (ATSB). «Nous travaillons avec les autorités du Mozambique et de Malaisie pour enquêter», a-t-il ajouté.

À ce jour, seul un fragment d'aile de l'appareil a été retrouvé, en juillet 2015 sur l'île française de La Réunion, dans l'Océan Indien, mais les conditions de la disparition du Boeing demeurent inconnues.

Selon les enquêteurs, l'avion aurait peut-être été dérouté dans la partie méridionale de l'océan Indien, où il se serait abîmé, mais jusqu'à présent le lieu précis et les causes du crash demeurent inconnus.

Diverses théories ont été avancées, comme un détournement criminel, un acte volontaire d'un des pilotes, ou un problème d'ordre mécanique, mais sans preuve concluante.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer