Un joueur de soccer brésilien appelé à combattre

Le joueur de soccer Edmar Lacerda, né au Brésil mais naturalisé ukrainien, a... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
Rio de Janeiro

Le joueur de soccer Edmar Lacerda, né au Brésil mais naturalisé ukrainien, a été appelé à combattre dans l'armée contre les séparatistes pro-russes, a indiqué mardi le milieu de terrain dans une interview au site brésilien Globo Esporte.

«C'était il y a quelques semaines. J'ai reçu la convocation et ma femme qui est ukrainienne a été surprise. Au début, mes collègues de l'équipe (Metalist Kharkiv) ont plaisanté en pensant que ce n'était pas vrai mais quand je leur ai montré le document, ils ont vu que c'était sérieux. Je suis passé à la direction du club et tout s'est résolu. C'est apparemment une erreur de l'armée», a expliqué le joueur de 34 ans.

Le footballeur brésilien joue en Ukraine depuis 2002. Une fois naturalisé ukrainien, il a revêtu le maillot de l'équipe ukrainienne dans 11 matches et a marqué un but.

L'Ukraine est plongée dans un violent conflit armé entre le gouvernement et les rebelles séparatistes pro-russes qui a empiré avec la chute d'un avion avec 298 personnes à bord, abattu par un missile.

Le footballeur a confié à Globo Esporte qu'il n'avait jamais vu une situation aussi tendue mais a écarté toute intention de servir l'armée même si la situation empire.

«Je ne veux même pas envisager cette possibilité, je crois que tout a été résolu et je ne veux penser qu'à jouer au foot, qui est ce que je sais faire. En 2003, il y a eu une révolution en Ukraine mais cela s'est calmé, je n'ai jamais vu rien de semblable», a-t-il souligné.

Plusieurs joueurs étrangers qui jouent dans des équipes de première division en Ukraine, dont de nombreux Brésiliens et Argentins, ont refusé de regagner leur club en raison de la situation du pays.

Les Brésiliens Alex Teixeira, Fred, Douglas Costa, Dentinho et l'argentin Facundo Ferreyra figurent parmi ceux qui ont abandonné le Shakhtar Donetsk, actuel champion ukrainien.

Le club a toutefois assuré sur son site web que l'équipe était en sécurité car les entrainements et les matchs se dérouleront dans des endroits éloignés de la zone de conflits.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer