Snowden: la NSA sert aussi des intérêts économiques

Jeudi, Edward Snowden avait récusé toute idée de retourner... (PHOTO DADO RUVIC, REUTERS)

Agrandir

Jeudi, Edward Snowden avait récusé toute idée de retourner dans son pays, jugeant qu'il ne pourrait y avoir un procès équitable.

PHOTO DADO RUVIC, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Sous surveillance

International

Sous surveillance

Edward Snowden, un ancien consultant de la CIA, a révélé l'existence de programmes secrets de surveillance des communications électroniques en remettant des documents compromettants aux quotidiens The Guardian et The Washington Post. Il s'est depuis réfugié à Hong Kong alors que le gouvernement américain a lancé une enquête contre lui. »

Agence France-Presse
BERLIN

L'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) utilise parfois des informations collectées à des fins économiques, a affirmé son ancien consultant Edward Snowden, selon l'extrait d'un entretien à la télévision allemande NDR, qui sera diffusé dimanche.

«S'il y a des informations, par exemple sur Siemens, qui soient dans l'intérêt national, mais qui n'ont rien à voir avec la sécurité nationale, et bien ils prendront cette information quand même», a expliqué M. Snowden, selon la traduction en allemand de la seule citation publiée samedi soir par la chaîne de télévision publique allemande sur son site internet.

NDR, une chaîne régionale qui a beaucoup travaillé sur les documents secrets livrés par Snowden aux journalistes, a tourné cette semaine à Moscou et dans le plus grand secret, la première interview filmée de l'ancien consultant depuis qu'il a quitté Hong Kong en juin 2013 pour se réfugier dans la capitale russe, où il vit actuellement.

Quelque 30 minutes d'entretien doivent être diffusées dimanche soir sur la chaîne publique allemande ARD qui chapeaute les chaînes régionales. De premiers extraits doivent être diffusés dans l'émission de débat du présentateur vedette Günther Jauch, toujours sur l'ARD.

Sur son site internet, NDR explique que Snowden affirme ne plus être en possession d'aucun document confidentiel car ils ont tous été donnés à des journalistes qu'il a choisis. Il affirme ne pas vouloir et ne pas pouvoir anticiper sur d'éventuelles nouvelles révélations à l'avenir.

Outre ses révélations passées et leurs conséquences, Snowden «aborde également son parcours personnel de sentinelle à lanceur d'alertes», ajoute NRD sur son site internet.

L'ex-consultant du renseignement américain est inculpé aux États-Unis d'espionnage et de vol de documents appartenant à l'État, depuis qu'il a fait des révélations fracassantes sur la surveillance électronique conduite par les autorités américaines.

Des révélations sur l'espionnage d'un téléphone portable de la chancelière allemande Angela Merkel par les services secrets américains ont suscité des tensions diplomatiques entre Berlin et Washington.

Jeudi, lors d'une discussion avec des internautes sur le site animé par ses soutiens freesnowden.is, il avait récusé toute idée de retourner dans son pays, jugeant qu'il ne pourrait y avoir un procès équitable.

Récemment, le ministre américain de la Justice Eric Holder, avait indiqué qu'il était opposé à une grâce pour Edward Snowden mais ouvert à une «conversation» dans le cas où ce dernier était prêt à assumer sa responsabilité dans les fuites.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer