Les «indignés» de Francfort de retour devant la BCE

Dossiers >

Les indignés

International

Les indignés

De Madrid à New York, en passant par Montréal et Toronto, le mouvement des «indignés» qui dénonce la main-mise de la finance sur l'économie et l'attitude du 1% de la population qui représente les plus riches s'étend désormais à l'échelle planétaire. »

À l'exception d'un défilé samedi dans le centre-ville... (Photo: AP)

Agrandir

À l'exception d'un défilé samedi dans le centre-ville ayant réuni plus de 20 000 personnes (sur la photo), toutes les manifestations prévues de mercredi à vendredi avaient été interdites par la mairie et par la justice.

Photo: AP

Agence France-Presse

Les «indignés» du collectif «Occupy Frankfurt» ont retrouvé dimanche après-midi leurs tentes devant la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort (ouest), après en avoir été chassés par la police quatre jours durant, pour des raisons de sécurité.

«Depuis dimanche 13H00, le camp est de nouveau occupé» a déclaré à l'AFP Thomas, un sympathisant de l'organisation, qui comme beaucoup de ses membres ne donne pas son nom de famille.

«Nous avons l'autorisation de camper jusqu'à mercredi, mais les discussions avec la ville vont reprendre dès demain pour obtenir une prolongation», a-t-il ajouté. «Après tout ce qu'il s'est passé ces derniers jours, je n'imagine pas que la ville va nous la refuser», a-t-il encore estimé.

Pour la première fois en 7 mois de présence, les quelque 80 résidants du camp avaient été évacués par la police mercredi dernier -contre leur gré et sous l'oeil des médias- le temps de quatre journées de manifestations d'un collectif plus large d'organisations anti-capitalistes baptisé «Blockupy».

À l'exception d'un défilé samedi dans le centre-ville ayant réuni plus de 20 000 personnes, toutes les manifestations prévues de mercredi à vendredi avaient été interdites par la mairie et par la justice.

«Blockupy» avait appelé à braver ces interdictions, conduisant à plusieurs centaines d'interpellations par la police. Tous les rassemblements, étroitement encadrés en permanence par environ 5000 policiers, se sont toutefois déroulés sans incident notable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer