Le nombre d'Australiens dans les rangs de l'EI a doublé en un an

Le nombre d'Australiens combattant avec le groupe État islamique (EI) en Syrie... (ARCHIVES AP)

Agrandir

ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
Sydney

Le nombre d'Australiens combattant avec le groupe État islamique (EI) en Syrie et en Irak a doublé au cours de l'année écoulée mais ne devrait pas continuer de croître à ce rythme, a estimé la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop.

«Nous estimons qu'environ 120 Australiens sont actuellement en Irak et en Australie avec Daech et les autres groupes terroristes», a déclaré dimanche soir aux médias australiens la ministre, en déplacement à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies.

«C'est le double du chiffre que j'avais annoncé ici il y a un an», a-t-elle ajouté. «Je ne m'attends pas à ce que ce chiffre double encore dans l'année qui vient».

On estime à une vingtaine le nombre d'Australiens combattant dans les rangs djihadistes qui ont péri en Syrie et en Irak.

«Nous avons enregistré des succès dans nos efforts pour endiguer le flot de terroristes étrangers. Mais je ne dirais pas que nous avons déjà inversé la tendance», a-t-elle poursuivi.

La ministre a estimé que le nombre d'étrangers combattants dans les rangs de l'EI était de l'ordre de 30 000, provenant d'une centaine de pays différents.

L'Australie a relevé en septembre 2014 son niveau de menace terroriste et a depuis mené une série de raids antiterroristes.

Canberra a également adopté un train de mesures antiterroristes comme la pénalisation de tout voyage vers des destinations considérées comme des foyers du terrorisme et le déblocage de 1,3 milliard de dollars australiens de financements supplémentaires pour la police et les agences de sécurité.

Déjà engagée en Irak, l'aviation australienne a effectué en septembre sa première frappe aérienne contre l'EI en Syrie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer