Renforcement de la sécurité à Ferguson

Les autorités et les commerçants se préparent à... (Photo: Reuters)

Agrandir

Les autorités et les commerçants se préparent à d'éventuelles nouvelles poussées de violences entre manifestants et forces de l'ordre.

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ferguson

International

Ferguson

La mort de Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans abattu par un policier blanc, a plongé cette banlieue de St. Louis au Missouri, dont la population est à forte majorité afro-américaine, dans une crise raciale et sociale sans précédent. »

Agence France-Presse
Washington

Les autorités de la ville de Ferguson s'attachent à renforcer la sécurité avant une décision d'un grand jury qui doit statuer sur l'opportunité de poursuivre un policier blanc ayant tué un jeune noir en août, un fait divers qui avait déclenché de violentes émeutes.

On ne sait pas précisément quand ce grand jury doit rendre sa décision, attendue d'ici la fin du mois.

«Très simplement nous devons nous préparer, et nous serons prêts», a déclaré mardi Jay Nixon, gouverneur du Missouri.

«Dans les jours qui ont suivi la mort de Michael Brown des manifestations pacifiques ont été émaillées d'actes de violence et de destruction insensés. C'est l'Amérique. Les gens ont le droit d'exprimer leur point de vue et leur deuil, mais ils n'ont pas le droit de mettre en danger leurs concitoyens ou leurs biens», a ajouté M. Nixon.

Les autorités et les commerçants se préparent à d'éventuelles nouvelles poussées de violences entre manifestants et forces de l'ordre.

Selon M. Nixon, plus de 1000 policiers ont suivi une formation spéciale ces deux derniers mois. Des forces de police et des troupes de la Garde nationale des environs sont également prêtes à venir en renfort en cas de besoin.

La mort d'un Noir non armé de 18 ans, sous les balles de la police, avait déclenché des manifestations ponctuées d'émeutes à Ferguson, ville de la banlieue de Saint-Louis, pendant une dizaine de jours en août.

La police avait été accusée d'avoir recours à des moyens disproportionnés pour faire face à ces manifestations parfois violentes dans cette ville de 21 000 habitants.

Michael Brown avait été abattu le 9 août en pleine journée par un policier blanc, Darren Wilson, après être sorti d'un magasin de spiritueux où il est accusé d'avoir volé une boîte de cigares. Selon les autopsies demandées par la famille et le ministère de la Justice, le jeune homme avait été atteint d'au moins six balles.

Aux États-Unis des «grands jurys» sont parfois requis pour examiner certaines affaires et décider s'il y a lieu ou non d'organiser un procès.

En l'occurrence, le grand jury pourra décider de poursuivre Darren Wilson, ce qui veut dire qu'il sera ensuite jugé, ou au contraire estimer qu'il n'y a pas lieu d'aller plus loin.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer