Attentat de Boston: un agent abat un homme durant un interrogatoire

Des agents du FBI dans le domicile de... (Photo PHELAN EBENHACK, REUTERS)

Agrandir

Des agents du FBI dans le domicile de Ibragim Todashev, 27 ans, à Orlando en Floride.

Photo PHELAN EBENHACK, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentats de Boston

International

Attentats de Boston

Le fil d'arrivée du 117e marathon de Boston s'est rapidement transformé, lundi après-midi, en une véritable scène d'horreur. Vers 14h50, deux bombes ont explosé à deux endroits différents rue Boylston. Trois personnes sont mortes, dont un garçon de 8 ans. Selon un bilan provisoire, au moins 170 personnes, coureurs et spectateurs, ont été blessées, dont certaines gravement. »

Sur le même thème

Kyle Hightower
Associated Press
Washington

Un homme questionné par les autorités dans le cadre de l'investigation sur l'attentat du marathon de Boston a été abattu après avoir attaqué un agent du FBI.

L'incident s'est produit tôt mercredi à Orlando, en Floride, où l'agent de la police fédérale américaine et d'autres représentants des forces de l'ordre interrogeaient l'individu, identifié par le FBI comme s'appelant Ibragim Todashev.

Dans un communiqué, le porte-parole du FBI, Paul Bresson, a déclaré que l'agent avait ouvert le feu sur l'homme parce que sa vie était menacée.

L'agent a été transporté à l'hôpital avec des blessures mineures.

Le FBI a dépêché une équipe de Washington à Orlando afin de faire la lumière sur l'incident, conformément à la politique de la police fédérale américaine dans ce genre de situation.

Ibragim Todashev avait récemment été arrêté pour voies de fait graves après s'être disputé avec un homme de 54 ans et son fils de 35 ans pour une place de stationnement à un centre commercial d'Orlando.

Selon un rapport du shérif du comté d'Orange, l'homme de 35 ans a été hospitalisé parce qu'il avait la lèvre supérieure fendue et perdu plusieurs dents.

Le rapport note que Todashev avait raconté à la police qu'il était un ancien combattant d'arts martiaux mixtes ce qui, de l'avis du policier ayant procédé à son arrestation le 4 mai, lui donnait nettement l'avantage sur la plupart des gens.

Il a été libéré moyennant une caution de 3500 $. Son avocat, Alan Rivas, n'a pas répondu aux appels de l'Associated Press mercredi.

La police a établi un périmètre de sécurité autour du complexe résidentiel où Ibragim Todashev a été abattu.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer