Pakistan: les jeunes appelés à «éviter» la Saint-Valentin

Des résidants de Karachi ont organisé une manifestation... (PHOTO IMRAN ALI, AFP)

Agrandir

Des résidants de Karachi ont organisé une manifestation contre la Saint-Valentin, le 13 février.

PHOTO IMRAN ALI, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ISLAMABAD

Le président pakistanais Mamnoon Hussain a appelé la jeunesse de son pays à ne pas célébrer la Saint-Valentin, dans un pays très majoritairement musulman où cette fête d'origine catholique irrite les conservateurs.

« La Saint-Valentin n'a pas de lien avec notre culture et elle doit être évitée », a déclaré le président à des étudiants lors d'un hommage vendredi soir à un héros de l'indépendance. Il leur a demandé de se concentrer plutôt sur leurs études.

À Peshawar, capitale de la province du Khyber-Pakhtunkhwa, l'assemblée locale a voté à l'unanimité en fin de semaine une résolution interdisant la fête des amoureux.

« Une partie spécifique de notre société veut imposer les valeurs et la culture occidentales à notre jeunesse avec la Saint-Valentin », peut-on lire dans la résolution, présentée par un élu du parti islamiste Jamaat-e-Islami.

« Il n'y a pas de place dans notre culture et notre civilisation pour un jour aussi inutile et obscène, dont le but est de répandre la vulgarité et l'indécence au sein de notre jeunesse », est-il encore écrit.

La police du très conservateur district de Kohat, dans la même province, a également reçu la consigne d'empêcher toute célébration de la Saint-Valentin.

Malgré ces interdictions, des magasins de Peshawar vendaient ouvertement des objets liés à cette fête, comme des chocolats, selon un journaliste de l'AFP.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer