Bataille littéraire autour de Breivik

Des gens sont attablés dans un pub d'Oslo,... (PHOTO STOYAN NENOV, REUTERS)

Agrandir

Des gens sont attablés dans un pub d'Oslo, alors que la télévision diffuse des images du procès d'Anders Behring Breivik, le 24 août.

PHOTO STOYAN NENOV, REUTERS

Dossiers >

Tuerie en Norvège

International

Tuerie en Norvège

La Norvège, l'un des pays les plus sûrs au monde, a été frappée le 22 juillet par ses plus lourdes attaques depuis la Seconde Guerre mondiale. Une bombe a d'abord explosé au centre-ville d'Oslo, puis une fusillade a tourné au carnage, sur l'île d'Utoya, près d'Oslo. »

La Presse

L'écrivain et éditeur français Richard Millet avait soulevé un tollé dans la communauté des lettres, en France et à l'internationale, en publiant Éloge littéraire d'Anders Breivik, 17 pages où celui que l'on surnomme « le faiseur de Goncourt » prétend que le geste du tueur d'Utoya (violence qu'il ne cautionne pas, faut-il le souligner) appelle à une réflexion sur cette Europe « envahie par les minarets et les romans anglo-saxons », visiblement en quête d'identité. Le Nobel de littérature 2008, Jean-Marie Gustave Le Clézio, répond au polémiste dans une tribune qui sera publiée dans les pages de l'hebdomadaire français Le Nouvel Observateur du 6 septembre.

Pour J. M. G. Le Clézio, le texte de Millet, publié en appendice de l'essai Langue fantôme, où il est notamment écrit: « Breivik est sans doute ce que méritait la Norvège », n'est qu'une « lugubre élucubration » dans laquelle « le goût du scandale cède à la pathologie de l'insignifiance ».

À lire sur bibliobs.nouvelobs.com




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer