Nigeria: le bilan des attaques de lundi s'élève à 77 morts

Au moins 16 personnes ont été tuées quand... (Photo Jossy Ola, AP)

Agrandir

Au moins 16 personnes ont été tuées quand deux kamikazes se sont données la mort sur un marché de Maiduguri.

Photo Jossy Ola, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
BAUCHI, Nigeria

Le bilan des deux attaques qui auraient été perpétrées lundi par des islamistes dans le nord-est du Nigeria s'établit à 77 morts.

Ces violences portent à 247 morts le bilan de la dernière semaine.

Au moins 16 personnes ont été tuées quand deux kamikazes se sont données la mort sur un marché de Maiduguri, la capitale de l'État de Borno. Un attentat identique commis au même endroit il y a une semaine avait fait 70 morts.

À Damaturu, la capitale de l'État de Yobé, les corps de 33 policiers, six soldats et 20 membres présumés du groupe Boko Haram ont été transportés vers l'hôpital.

Des dizaines d'insurgés avaient envahi la ville avant l'aube lundi, provoquant des affrontements violents avec les forces de l'ordre.

Les assaillants ont tenté sans succès de s'emparer du bureau du gouverneur, où se trouve un arsenal imposant. Plusieurs édifices ont toutefois été endommagés ou détruits, dont le quartier général d'une force policière de réaction rapide.

Deux médecins ont été tués et trois enlevés du secteur résidentiel de l'hôpital local.

Les insurgés ont été repoussés par un avion de chasse et par un hélicoptère de combat, selon le ministère de la Défense et des témoins.

Le gouverneur de Yobé, Ibrahim Gaidam, a décrété un couvre-feu de 24 heures à Damataru pendant que les forces de l'ordre fouillent la ville à la recherche d'autres djihadistes.

Damataru se trouve à environ 135 kilomètres à l'ouest de Maiduguri.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer