L'ex-président Ravalomanana accepte de se soumettre à la justice malgache

Marc Ravalomanana (ci-dessus) a été condamné trois fois... (PHOTO SCHALK VAN ZUYDAM, ARCHIVES AP)

Agrandir

Marc Ravalomanana (ci-dessus) a été condamné trois fois sous le régime de «Transition» d'Andry Rajoelina, l'ancien maire d'Antananarivo qui l'avait renversé et a dirigé la Grande Île entre 2009 et début 2014.

PHOTO SCHALK VAN ZUYDAM, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
ANTANANARIVO

L'ancien président malgache Marc Ravalomanana, en exil en Afrique du Sud depuis son renversement 2009, accepte de se soumettre à la justice malgache pour se défendre face aux accusations portées contre lui, a-t-il annoncé à la presse vendredi.

«Je déclare officiellement et devant le peuple malgache que je n'ai pas peur de revenir à Madagascar et de me présenter devant une Cour apte à me juger» a-t-il dit par téléphone depuis l'Afrique du Sud, soulignant qu'il a déjà désigné un avocat pour le représenter.

Marc Ravalomanana a été condamné trois fois sous le régime de «Transition» d'Andry Rajoelina, l'ancien maire d'Antananarivo qui l'avait renversé et a dirigé la Grande Île entre 2009 et début 2014.

Il a notamment été condamné aux travaux forcés à perpétuité pour la mort d'une trentaine de partisans d'Andry Rajoelina abattus par sa garde le 7 février 2009, devant le palais présidentiel.

Mais M. Ravalomanana, dont la question du retour au pays empoisonne la vie politique malgache depuis plusieurs années, n'a jamais reconnu la valeur juridique des condamnations prononcées à son encontre, estimant qu'elles avaient été prononcées par un «tribunal fantoche» en son absence.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer