Gilles Latulippe au grand écran

Gilles Latulipe et Monique Mercure dans le film... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Gilles Latulipe et Monique Mercure dans le film Deux femmes en or.

Photo: archives La Presse

Connu avant tout pour son travail à la télévision et sur les planches, Gilles Latulippe a aussi défendu quelques rôles au cinéma. Nous en avons retenu cinq.

Cabotins (2010)

Il y a un hommage au monde du burlesque associé à Gilles Latulippe dans ce film d'Alain Desrochers qui met en vedette Rémy Girard, Pierre-François Legendre, Dorothée Berryman, Yves Jacques et plusieurs autres. Dans une apparition éclair, Latulippe interprète un chauffeur de taxi.

La vie heureuse de Léopold Z (1965)

Dans ce très beau film de Gilles Carle, Latulippe défend un tout petit rôle d'employé de banque à qui Léopold Z (Guy L'Écuyer) vient faire un emprunt pour acheter un manteau de fourrure à sa femme. Ce rôle dramatique nous fait voir les prémices de l'informatisation, car le personnage incarné par Latulippe tient une carte perforée pour montrer à Léopold Z que ses paiements mensuels sont suivis à la trace.

Deux femmes en or (1970)

Premier long métrage de fiction de Claude Fournier, mettant en vedette Monique Mercure et Louise Turcot, ce film raconte les tentatives de séduction de deux banlieusardes auprès d'hommes qui exercent leur métier à domicile. Aux côtés de Paul Berval (monsieur Tapis), Paul Buissonneau (monsieur Plâtre), Yvon Deschamps (monsieur Téléphone) et plusieurs autres, Gilles Latulippe interprète Monsieur Jolicoeur, employé d'un nettoyeur.

Gilles Latulippe et Céline Lomez dans Pousse mais... - image 2.0

Agrandir

Gilles Latulippe et Céline Lomez dans Pousse mais pousse égal.

Ah! Si mon moine voulait... (1973)

Ce long métrage de Claude Pierson, réalisateur de nombreux films pornographiques, était librement inspiré de l'ouvrage L'heptaméron de Marguerite de Navarre. Gilles Latulippe (le petit) et Jean-Marie Proslier (le gros) incarnent deux moines lubriques hébergés chez un boucher qui veut en faire des... aliments. M. Latulippe est en gros plan sur l'affiche du film.

Pousse mais pousse égal (1975)

Comme dans le film précédent, Gilles Latulippe est la tête d'affiche de ce long métrage de Denis Héroux qui mettait aussi en vedette Denis Drouin, Suzanne Langlois et Céline Lomez. Dans ce film, Conrad Lachance (Latulippe) est un raté sympathique incapable de conserver ses emplois. Mais sa vie va changer pour le mieux grâce à l'intervention de Gisèle (Lomez), une jeune femme qui en est follement amoureuse.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer