Dépenses électorales: Québec fixe le plafond à 8 millions

Bernard Drainville... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Bernard Drainville

Photothèque Le Soleil

Partager

(QUÉBEC) Il pourrait y avoir moins de publicités durant la prochaine campagne électorale. Le gouvernement péquiste a accepté hier de plafonner les dépenses électorales. Le maximum permis sera de 8 millions, selon l'entente intervenue hier entre les élus.

La Coalition avenir Québec demandait depuis quelques mois de plafonner les dépenses à 4 millions. Québec solidaire était d'accord. Le Parti libéral a changé d'idée il y a deux semaines et a proposé à son tour de plafonner les dépenses, à 7,5 millions. La limite actuelle est de 11,5 millions.

L'opposition pressait le ministre des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, d'inclure la mesure dans son projet de loi 2. Ce projet de loi plafonne les dons aux partis politiques provinciaux à 100$ par citoyen. Le gouvernement libéral l'avait déjà baissé de 3000 à 1000$.

M. Drainville avait exprimé d'importantes réserves sur le plafond des dépenses. Il s'est finalement entendu avec l'opposition. «Ça montre la capacité des partis de travailler ensemble», s'est-il félicité hier. Comme l'opposition, il croit qu'en diminuant à la fois le financement et les dépenses, on diminuera plus efficacement l'influence de l'argent en politique.

Le projet de loi devrait être adopté à l'unanimité d'ici au 7 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer