La parité au Sénat réclamée par un groupe de femmes

La chambre du Sénat... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La chambre du Sénat

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Ottawa

Un collectif féminin demande au premier ministre Justin Trudeau de nommer uniquement des femmes sur les postes vacants au Sénat canadien afin d'arriver à une parfaite parité hommes-femmes, a-t-on appris mardi auprès d'une des responsables de l'initiative.

Plus de 80 personnalités, dont l'ancienne première ministre canadienne Kim Campbell, la mairesse adjointe de Vancouver Andrea Reimer, ou la journaliste et auteure Jane O'Hara, ont signé une lettre en ce sens adressée au premier ministre.

«Le moment est historique pour achever le processus de parité entamé depuis son arrivée au pouvoir», a dit à l'AFP l'une des deux femmes à l'origine de cette initiative, Donna Dasko, également cofondatrice de l'organisation féministe Equal Voice.

Actuellement, 30 des 105 sièges au Sénat, chambre non élue du Parlement canadien, sont occupés par des femmes. La parité hommes-femmes pourrait être atteinte si le premier ministre ne nommait que des femmes aux 22 sièges qui sont par ailleurs vacants, a ajouté Mme Dasko.

La lettre incite le premier ministre à nommer aux postes vacants des femmes issues de divers horizons, dont des autochtones ou provenant de communautés minoritaires sur les plans linguistique et ethnique.

Élu en octobre dernier, le libéral Justin Trudeau a composé un gouvernement paritaire, avec 15 femmes et 15 hommes, une première au Canada, conforme à un engagement électoral.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer