Gatineau: privés de terrain, des joueurs de baseball prêtent main-forte

Privés de leur terrain d'entraînement actuellement inondé, des... (photo tirée de la page facebook de Stéphane Pétronzio)

Agrandir

Privés de leur terrain d'entraînement actuellement inondé, des joueurs de baseball prêtent main-forte depuis quelques jours aux sinistrés de Gatineau.

photo tirée de la page facebook de Stéphane Pétronzio

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Allard
La Presse

Les élèves du programme sport-études en baseball de la polyvalente Nicolas-Gatineau, âgés de 12 à 17 ans, ont temporairement rangé gants et balles. Privés de leur terrain d'entraînement actuellement inondé, ils donnent un coup de main depuis quelques jours aux sinistrés de Gatineau. Une expérience marquante.

« Ces jeunes resteront marqués par cette expérience », croit... (photo tirée de la page facebook de Stéphane Pétronzio) - image 1.0

Agrandir

« Ces jeunes resteront marqués par cette expérience », croit leur entraîneur Stéphane Pétronzio.

photo tirée de la page facebook de Stéphane Pétronzio

« On enseigne le baseball, mais le sport-études est aussi une école de la vie, indique l'entraîneur Stéphane Pétronzio, instigateur de cette corvée. On sensibilise les jeunes à aider leur prochain. Ça favorise l'esprit d'équipe, le sentiment d'appartenance à la communauté. Dans ces conditions extrêmes, le baseball devient secondaire. Ces jeunes resteront marqués par cette expérience. »

Après deux journées de bénévolat la semaine dernière, 60 élèves-athlètes accompagnés de leurs entraîneurs seront à pied d'oeuvre aujourd'hui si l'école, fermée depuis lundi, ouvre ses portes. « On a des bras, nos voisins sont en détresse, c'est logique d'aider. Les besoins sont surtout pour faire des sacs de sable. »

À Gatineau, plus de 1000 personnes ont été évacuées. Depuis jeudi, plus 52 000 sacs de sable ont été remplis par des bénévoles.

Disparus sous l'eau, les terrains du parc Sanscartier, où s'entraînent les troupes de M. Pétronzio, sont impraticables. « La météo n'est pas de notre côté ce printemps. On a pratiqué une seule fois sur le terrain. Au moment où je vous parle, il neige, dit l'entraîneur. On serait chanceux de jouer sur le terrain en mai. Quand l'eau se retirera, dans quel état seront les terrains ? Pour l'instant, le coeur est à l'entraide. »

Baseball Outaouais a convoqué une réunion d'urgence vendredi afin d'établir un plan d'action. « L'inondation a un impact majeur sur le baseball en Outaouais, et nous voulons essayer [...] de trouver des solutions pour tous. La sécurité est notre priorité. Nous souhaitons le meilleur dénouement pour les citoyens touchés par ces inondations », a indiqué Michel Landriault, de Baseball Outaouais.

UN DÉBUT DE SAISON À L'EAU

Un peu partout au Québec, le début de la saison de baseball est à l'eau en raison des caprices de la météo. Les pluies persistantes, plus que les crues printanières, rendent les terrains impraticables.

« Dans les régions du Québec où la saison de baseball devait commencer lundi, la pluie et les inondations ont comme impact de retarder d'une semaine la saison », a expliqué Audrey Lessard, porte-parole de la Fédération de baseball du Québec. Dans la Ligue midget AAA et la Ligue de baseball majeur du Québec, la saison est déjà entamée ; les matchs sont annulés pour la semaine.

À Baseball Montréal, qui regroupe 12 associations, on indique que toutes les parties prévues au cours de la semaine du 8 mai ont été annulées « à cause des conditions climatiques et afin de préserver l'état des terrains ». 

« En raison des jours pluvieux, les terrains sont tellement mouillés qu'il était plus sage de retarder le début de la saison. » - Pierre Vocino, vice-président de Baseball Ahuntsic-Cartierville

Dans l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, les terrains sont fermés. « Les employés de la Ville se concentrent sur les inondations, c'est normal », a précisé Marina Bothe, présidente de Baseball Pierrefonds. Des associations voisines (Saint-Laurent, Lakeshore) prêteront des terrains samedi.

À Laval, les entraînements et les matchs sont annulés jusqu'au 15 mai. « Les plateaux sportifs sont gorgés d'eau et une utilisation trop hâtive pourrait occasionner des dommages irréparables pour toute la saison », a indiqué Paul Martineau, de Baseball Laval.

PAS DE REPORT À RIGAUD

À Rigaud, où l'état d'urgence a été décrété, les services des loisirs ne sont aucunement touchés, insiste Véronique Cunche, directrice des services récréatifs et communautaires. « Seulement 5 % du territoire est touché par les inondations. Les saisons de baseball et de soccer vont commencer comme prévu, elles ne seront pas reportées. Nous avons des équipes qui ne sont pas affectées aux mesures d'urgence et qui travaillent dans les parcs. » La saison de baseball doit commencer à la fin du mois de mai, tandis que le calendrier de soccer débute en juin.

« Les conditions climatiques depuis le début du mois sont pourries pour le baseball, ç'a un impact important sur l'organisation de la saison, a néanmoins précisé Claire Bélisle, présidente de l'Association de baseball de Rigaud. Le nombre d'inscriptions est à la baisse. Les gens touchés directement par les inondations n'ont pas la tête au baseball, ça se comprend. On est de tout coeur avec eux. »

Les terrains de baseball, au pied du mont Rigaud, sont trop détrempés pour être utilisés. « Des travaux de réfection sont prévus ce printemps, mais quand ? On devra trouver un terrain alternatif, possiblement à Sainte-Marthe. Le début de saison est raide », a dit Mme Bélisle.

ET LE SOCCER ?

Dans plusieurs municipalités, la saison de soccer ne commence pas avant la semaine prochaine, elle ne devrait donc pas être touchée par les conditions météo, selon Michel Dugas, de la Fédération de soccer du Québec. Il précise : « On sait que le terrain de soccer de Pierrefonds est utilisé... comme aire d'atterrissage aux hélicoptères de l'armée. »

***

Une aide de l'Impact de Montréal

L'Impact de Montréal a annoncé hier son intention d'aider les sinistrés. Pour chaque billet vendu lors du match du 13 mai contre le Crew de Columbus, 1 $ sera versé à la Croix-Rouge canadienne (qui vient en aide à 1400 sinistrés). « Il est important pour moi et notre organisation de soutenir notre communauté », a déclaré Joey Saputo, président de l'équipe.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer