Explosion d'une motomarine: 1,8 million réclamé à BRP

Un haut fonctionnaire fédéral réclame à Bombardier Produits Récréatifs (BRP)... (Photo Sea-doo.net)

Agrandir

Photo Sea-doo.net

Un haut fonctionnaire fédéral réclame à Bombardier Produits Récréatifs (BRP) 1,8 million en guise de dédommagement après que sa motomarine lui a explosé au visage, ce qui nuira à sa carrière, allègue-t-il.

Dans une requête déposée en Cour supérieure, Paul Girard, chef des technologies de l'information et de la communication au secrétariat fédéral du Conseil du Trésor, à Ottawa, raconte la mésaventure qu'il a vécue le 18 juillet 2011 à Saint-Pierre-de-Wakefield, en Outaouais.

Ce jour-là, son beau-frère tentait sans succès de faire démarrer une motomarine Sea-Doo XP 1997 d'occasion, achetée par M. Girard.

«Le demandeur [M. Girard] s'est alors penché au-dessus de la motomarine, sur laquelle était assis [son beau-frère], pour actionner le starter "choke" et peser sur le bouton démarrer "start". Dès que le demandeur a appuyé sur le bouton "start", la motomarine a explosé, projetant le demandeur vers l'arrière», lit-on dans la poursuite.

Blessures et retraite forcée

M. Girard a été transporté à l'hôpital en ambulance après avoir subi de «nombreuses blessures», qui ne sont pas précisées dans le document judiciaire si ce n'est qu'il a dû recevoir des points de suture au visage et qu'il a raté deux semaines de travail.

Il affirme néanmoins que ces blessures nuisent grandement à son travail. Il dit vivre avec des engourdissements récurrents au visage, avoir des pertes de mémoire et des troubles de sommeil. Il jure qu'on lui a diagnostiqué un état de «stress post-traumatique».

Un état qui, selon la poursuite, le forcera à prendre sa retraite sept ans plus tôt, ce qui entraînera pour lui une perte de salaire annuelle de 175 000$, plus certaines primes. Cela diminuera aussi, dit-il, le montant de sa pension de retraite. Il tient BRP responsable de tout cela.

Une firme a examiné la motomarine, à la demande de l'assureur de M. Girard. Elle en a conclu que l'explosion était due à une défectuosité du Sea-Doo XP qui cause une accumulation de vapeurs d'essence dans le moteur. Le poursuivant affirme que d'autres accidents similaires sont survenus dans le passé - une situation qu'a cachée BRP.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer