Affaire Porter: une Bentley payée par le CUSM

Arthur Porter... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Arthur Porter

Photo Archives La Presse

(Rectificatif: dans ce texte publié le 17 mai dernier, nous avons indiqué que le sénateur David Angus, alors président du conseil d'administration du CUSM, avait approuvé un paiement initial de 59 000 $ et l'augmentation d'une allocation mensuelle à 1700 $ pour permettre au Dr Arthur Porter de s'acheter une voiture de marque Bentley. Ces affirmations, transmises par la direction des affaires publiques du CUSM, étaient fausses. En fait, le sénateur Angus a seulement approuvé une allocation initiale de 1500 $ par mois pour la voiture d'Arthur Porter, en 2007, comme le démontre le contrat du Dr Porter. M. Angus n'avait rien à voir avec le modèle de voiture choisi. Contrairement à ce que nous avait dit la direction des affaires publiques du CUSM initialement, M. Angus n'a pas autorisé l'augmentation de cette allocation de voiture à 1700 $, ni un versement initial de 59 000 $ pour l'acquisition de la Bentley. Nous sommes désolés du préjudice ainsi causé au sénateur Angus par cette publication erronée et lui présentons nos plus sincères excuses.)

En juillet 2011, alors que le système de santé québécois manquait pourtant cruellement de ressources, le sénateur conservateur David Angus, qui présidait le conseil d'administration du CUSM, a approuvé un paiement initial de 59 000 $ et une allocation mensuelle de 1700 $ à même les fonds du centre médical pour permettre à Arthur Porter de s'acheter une voiture de luxe Bentley.

Le CUSM a accepté de révéler ces informations vendredi à la suite d'une démarche judiciaire du quotidien The Gazette pour forcer la divulgation de toute la rémunération et des dépenses d'Arthur Porter à l'époque où il dirigeait le centre hospitalier. Les documents étaient restés confidentiels jusqu'ici parce qu'ils faisaient l'objet d'une enquête policière.

Les documents montrent qu'en 2010, Porter s'était contenté d'une Mercedes berline de série C, qu'il payait grâce à une allocation de 1465 $ par mois de fonds publics. Mais l'allocation a été augmentée lorsqu'il a changé sa voiture pour la rutilante Bentley.

Au total, en 2010, Porter a touché un salaire de base de 185 000 $, un bonus de 55 585 $, une prime de disponibilité de 63 528 $ et une allocation de voiture de 17 580 $, pour un total de près de 322 000 $.

En 2011, il avait gagné un peu moins, soit environ 282 000 $.

À tout cela s'ajoutait une imposante liste de dépenses, qui ont totalisé 62 400 $ en 2010-2011.

Curieusement, alors qu'il possédait pourtant une chic résidence en ville payée grâce à un prêt hypothécaire de 500 000 $ de l'Université McGill (il n'a jamais fini de le rembourser), Arthur Porter a réclamé le remboursement de plus de 5000 $ en chambres d'hôtel à Montréal même, pour 2010-2011.

Le CUSM a précisé vendredi que son nouveau patron paie lui-même sa voiture et rend toujours publiques ses dépenses.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer