Procès du couple Djermane-Jamali: le Collège de Maisonneuve avait été perquisitionné

Une équipe spécialisée en explosifs a mené en pleine nuit une perquisition au... (Photo Olivier Jean, Archives La Presse)

Agrandir

Photo Olivier Jean, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une équipe spécialisée en explosifs a mené en pleine nuit une perquisition au Collège de Maisonneuve au printemps 2015, deux jours après l'arrestation du couple accusé de terrorisme Sabrine Djermane et El Mahdi Jamali.

C'est ce qui ressort du témoignage de la sergente-détective Michèle Beaudoin de l'Équipe intégrée de la sécurité nationale de la GRC, ce matin au procès des Montréalais. 

Dans la nuit du 16 au 17 avril, la GRC a fouillé un casier qui, selon la police, était partagé par le couple. 

Des prélèvements ont été effectués et des objets ont été saisis. 

Le résultat détaillé de la fouille n'a pas encore été dévoilé au jury.

Mme Beaudoin a expliqué que c'est après avoir discuté avec les dirigeants du cégep que la décision de mener la perquisition la nuit a été prise «pour minimiser l'impact médiatique et pour des raisons de sécurité».

Les accusés, elle 21 ans et lui 20, suivent attentivement les échanges depuis le début du procès, assis côte-à-côté dans le box vitré qui leur est réservé.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer