Trente mois de prison pour un employé qui cachait de l'or dans son rectum

Un homme qui a subtilisé des pièces d'or de la Monnaie royale canadienne en les... (World Gold Trust Services via Reuters)

Agrandir

World Gold Trust Services via Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Un homme qui a subtilisé des pièces d'or de la Monnaie royale canadienne en les insérant dans son rectum pour déjouer les détecteurs de métal a été condamné à 30 mois de prison.

Leston Lawrence avait été reconnu coupable de vol en novembre dernier par le juge de la Cour de l'Ontario Peter Doody, qui a noté dans son jugement que la cause s'appuyait sur une preuve circonstancielle.

Le juge a estimé qu'une peine de pénitencier était nécessaire pour décourager ceux qui voudraient l'imiter. L'avocat de Leston Lawrence demandait plutôt une peine de 18 mois.

Au procès, le juge Doody a noté qu'il n'y avait pas de vidéo de l'accusé en train de voler l'or et qu'il n'y avait pas de témoin non plus.

Leston Lawrence, qui prenait part au processus de purification de l'or acheté par la société d'État dans le cadre de son travail à la Monnaie royale, travaillait parfois seul et hors de vue des caméras de sécurité.

Il a travaillé à la Monnaie royale de 2008 à mars 2015.

En février 2015, il a éveillé les soupçons d'une employée de sa banque en demandant d'encaisser deux chèques d'une valeur de 15 200 $ délivré par Ottawa Gold Buyers. Lorsqu'elle l'a interrogé à ce sujet, il lui a répondu qu'il avait vendu des « pépites d'or », selon les documents de la cour. L'employée a alerté la police, qui a ensuite placé Leston Lawrence sous surveillance.

Leston Lawrence a déclenché le détecteur de métal plus souvent que tout autre employé de la Monnaie royale sans prothèse métallique, a souligné Peter Doody dans son jugement. Mais le détecteur de métal à main utilisé par la suite n'a jamais permis de découvrir l'or caché dans une cavité corporelle.

La police a finalement saisi une pièce d'or que Leston Lawrence avait vendue, puis en a trouvé quatre autres dans son coffre-fort.

De la vaseline et des gants de latex ont ensuite été trouvés dans le casier de l'accusé, des objets qui « peuvent avoir été utilisés pour faciliter l'insertion des articles en or dans son rectum », a estimé le juge.

Peter Doody a déterminé que Leston Lawrence avait volé 22 pièces d'or, d'une valeur de 165 451,14 $.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer