Procès Diligence: une accusée libérée de tous les chefs

Jocelyne Therrien a été libérée mercredi matin de tous... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Jocelyne Therrien a été libérée mercredi matin de tous les chefs d'accusation.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Sept ans après son arrestation, une accusée du procès Diligence, Jocelyne Therrien, peut maintenant passer à autre chose. Les quatre chefs de gangstérisme, recyclage des produits de la criminalité et complot portés contre la comptable ont tous été retirés ce mercredi matin.

Plusieurs autres chefs ont également été retirés contre les cinq autres accusés restants, dont une accusation de gangstérisme portée contre l'ancien vice-président des grues Guay, Louis-Pierre Lafortune, et Jerry Purdy, que la police a déjà associé au crime organisé irlandais de Montréal.

La juge Johanne St-Gelais de la Cour Supérieure en a fait l'annonce aux onze membre du jury en pesant chaque mot, pour ne pas nuire à la suite du procès.

«Je soustrais à votre appréciation tous ces chefs. Vous n'avez pas à spéculer sur les raisons pour lesquelles j'ai pris ces décisions en droit. Ces décisions ne doivent pas influencer les autres décisions que vous aurez à prendre. Elles font en sorte que vous n'aurez pas de verdict à rendre dans le cas de Mme Therrien», a annoncé la juge St-Gelais aux neuf hommes et deux femmes composant le jury.

Le lecteur averti se rendra compte qu'il manque un juré. La magistrate a en effet aussi annoncé avoir libéré la jurée numéro 5 sans expliquer pourquoi, et demandé au jury de ne pas tenter de le savoir et de communiquer avec la jurée manquante avant la fin des procédures.

Lors de la dernière audience devant jury, la Poursuite a annoncé qu'elle avait terminé sa preuve. Or, hier matin, les avocats de la partie adverse ont annoncé qu'ils n'avaient aucune défense à présenter, une décision qui peut paraître étonnante à prime abord mais qui est visiblement stratégique.

Le procès Diligence, qui a débuté devant jury il y a un an, tire donc à sa fin. La juge a demandé au jury de revenir le 25 mai dernier pour entendre le début des plaidoiries.

Rappelons que l'opération Diligence, menée par la Sûreté du Québec, visait à empêcher des personnes, dont certaines liées aux Hells Angels, à infiltrer et ultimement à prendre le contrôle de l'industrie de la maçonnerie au Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer