Les quatre hommes trouvés dans un conteneur à Montréal ont été libérés

Les migrants interceptés étaient à bord du navire OOCL... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Les migrants interceptés étaient à bord du navire OOCL Montreal.   

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les quatre hommes découverts dans un conteneur dans le Port de Montréal ont été libérés, vendredi, dans l'attente de leurs audiences auprès de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada.

Des agents frontaliers ont découvert les quatre hommes originaires de la Géorgie après avoir fouillé un conteneur dans le port, le 20 juillet.

Un garde de sécurité qui surveillait les lieux vers 7 h a entendu les hommes crier à l'aide et vu un petit drapeau blanc agité par un trou du conteneur, indiquent des documents déposés à la commission.

Un interdit de publication a été imposé sur leur identité et les raisons de leur venue au Canada.

Les hommes âgés de 30 à 40 ans souffraient de déshydratation, et les autorités affirment qu'ils se trouvaient dans le conteneur depuis un bon moment.

François Milo, de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié, précise que les hommes ont des passeports valides et ne présentent aucun antécédent criminel. Il ajoute qu'ils ont été jugés admissibles à une demande d'asile et qu'ils ne semblent présenter aucun risque de fuite.

Un avocat représentant les hommes affirme que ceux-ci semblent maintenant en bonne santé.

«J'ai constaté qu'ils étaient en bonne santé, ils semblaient très bien physiquement (...) donc je ne crois pas qu'il y ait eu de problème de santé à la suite de cette péripétie-là», a déclaré l'avocat Vincent Desbiens après l'audience de vendredi.

Par le biais d'un interprète, les hommes ont accepté de fournir une adresse, de se présenter aux audiences lorsque requis et d'aviser les autorités s'ils quittent le Canada.

Ils devront maintenant attendre leurs audiences pour savoir si leur demande d'asile est acceptée, un processus qui pourrait prendre jusqu'à un an, selon M. Milo.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer