Vol de Sunwing revenu d'urgence: le passager accusé

Charalabos Nassios a été accusé d'avoir fait usage... (Photo Facebook)

Agrandir

Charalabos Nassios a été accusé d'avoir fait usage de violence contre des passagers et des membres d'équipage, de menaces, d'agression contre une personne non identifiée et d'avoir brisé une condition lui interdisant de consommer de l'alcool.

Photo Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

L'homme de 39 ans dont le comportement à bord a forcé un appareil de la compagnie Sunwing à revenir vers Montréal jeudi soir, momentanément escorté par deux chasseurs F-15 de l'armée américaine, a comparu cet après-midi au Palais de justice de Montréal.

Charalabos Nassios a été accusé d'avoir, quelque part au dessus du Canada et des États-Unis, à bord d'un avion, fait usage de violence contre des passagers et des membres d'équipage, de menaces envers les passagers et les membres d'équipage, d'agression contre une personne non identifiée et enfin, d'avoir brisé une condition lui interdisant de consommer de l'alcool.

Visiblement dégrisé, vêtu comme une personne qui s'apprêtait à partir en vacances, avec un t-shirt gris, un short de style bermuda et des souliers converse rouges, Nassios a comparu dans le calme, par vidéo comparution, du Centre de détention Rivière-des-Prairies. La Poursuite s'est objectée à sa remise en liberté. L'accusé passera au moins la fin de semaine en prison puisque son enquête sur cautionnement a été fixée à lundi prochain.

Le chef de bris de condition de ne pas consommer d'alcool est lié à deux dossiers pour lesquels Nassios a été accusé au début de 2017 à Laval, une affaire de voies de fait et de menaces en janvier, et une autre de conduite avec les facultés affaiblies en mars. Il a plaidé non coupable et les deux dossiers sont toujours actifs devant les tribunaux.

Chasseurs F-15

Rappelons que vers 16h30 jeudi, Nassios et 170 autres passagers et membres d'équipage ont décollé de l'aéroport PET à destination de Cuba à bord d'un appareil de la compagnie Sunwing. Alors que l'avion survolait l'état de New York, le Lavallois, qui aurait été en état d'ébriété, aurait commencé à être turbulent.

Au dessus de la ville d'Albany, le pilote aurait décidé de revenir vers Montréal, craignant pour la sécurité des passagers. Les autorités américaines ont même envoyé deux chasseurs F-15 pour escorter l'appareil jusqu'à la frontière canadienne.

L'avion a atterri à l'aéroport Montréal-Trudeau vers 19h30 et Nassios a été appréhendé par les policiers du SPVM alors que l'appareil était encore sur le tarmac.

Pendant qu'il passait la nuit en cellule, les passagers ont été pris en charge par la compagnie aérienne et ont couché dans des hôtels environnants, avant de décoller de nouveau à destination de Cuba vers 5h ce matin.

Sur sa page Facebook, l'accusé a publié hier après-midi une photo d'une aile d'un avion de Sunwing et écrit un commentaire laissant voir son mécontentement. Dans les heures précédentes, il annonce également son départ imminent pour Cayo Santa Maria à Cuba.

«Pas duré longtemps le voyage», a écrit un usager Facebook sous l'une de ses publications. «Aller-retour New York, c'est pas long», a renchéri un autre.

Toujours sur sa page Facebook, Nassios se présente comme analyste de crédit dans une banque mais une autre publication semble indiquer qu'il est en recherche d'emploi. En 2012, il a dû payer une amende de 300$ pour des frais d'immatriculation non payés. 

-----

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 9514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer