Incendie criminel à la radio haïtienne

Victime d'un incendie criminel en 2012, la station... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Victime d'un incendie criminel en 2012, la station avait quitté temporairement ses studios du boulevard Crémazie, ci-haut.

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jamais deux sans trois: après un incendie criminel en 2012 et récemment une attaque contre la voiture d'un animateur, la station de radio haïtienne CPAM a été victime d'un autre incendie criminel, tôt ce matin.

Les dégâts sont cependant mineurs, contrairement à l'incendie de 2012, qui avait obligé CPAM à déménager ses activités pendant quelque temps à une autre adresse. Les pompiers sont intervenus peu après le signalement de l'incendie, vers 3h30 du matin. Les enquêteurs sont sur place ce matin, selon l'agent Emmanuel Couture, relationniste pour le Service de police de la Ville de Montréal.

L'attentat de 2012 avait été attribué par le propriétaire de CPAM, l'avocat Jean Ernest Pierre, à des auditeurs mécontents de ses critiques envers l'ancien dictateur Jean-Claude Duvalier. Un autre article paru dans La Presse quelques semaines plus tard évoquait une rivalité entre producteurs de spectacles haïtiens.

CPAM se trouve sur le boulevard Crémazie, à l'est du boulevard Saint-Michel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer