Bébé oublié dans une voiture: «Le père hurlait: "Il respire-tu? Il respire-tu?"»

Une femme dépose des fleurs au pied de... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Une femme dépose des fleurs au pied de l'entrée du centre de la petite enfance Notre-Dame, à Saint-Jérôme, où un enfant a trouvé la mort après avoir été oublié dans une voiture.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce sont des cris de désespoir qui ont attiré l'attention des voisins du centre de la petite enfance Notre-Dame, à Saint-Jérôme, en fin de journée mercredi. « Le père hurlait : "Il respire-tu ? Il respire-tu ?" Tout s'est passé très vite, les ambulanciers sont arrivés et repartis presque immédiatement avec l'enfant », raconte Kevin, un employé occasionnel du CPE qui a donné son témoignage aux policiers.

C'est vers 16 h 20 que les policiers municipaux de Saint-Jérôme ont été appelés d'urgence à la garderie, après que l'enfant inconscient eut été trouvé dans une voiture garée devant l'entrée. « Après avoir entendu les cris d'un homme, j'ai vu le petit bébé étendu sur le trottoir. J'ai vu son visage tout blême. Son père était au-dessus et il hurlait comme ce n'est pas possible. C'est alors que j'ai vu une madame du CPE prendre l'enfant et entrer à l'intérieur », témoigne pour sa part Nicole Thériault, une dame qui habite juste en face de la garderie.

Des manoeuvres de premiers soins ont été tentées dans l'immeuble, mais en vain. À l'arrivée des ambulanciers, le bambin de moins de 1 an a été transporté à l'hôpital, où son décès a été constaté.

OUBLIÉ TOUTE LA JOURNÉE

Tout porte à croire que c'est le père du bambin, qui aurait oublié son enfant dans sa voiture toute la journée, qui est à l'origine de ce drame. Selon différentes informations et quelques témoignages recueillis hier, le père s'est présenté à la garderie peu après 16 h pour venir chercher son enfant. Les employés lui ont alors souligné qu'il n'était jamais venu le porter en matinée. C'est alors qu'il a compris qu'il avait tout simplement oublié de déposer l'enfant au service de garde en matinée et que l'enfant était resté dans la chaleur étouffante du véhicule. 

On ignore à quel endroit sa voiture était garée avec l'enfant toute la journée, mais elle ne se trouvait pas dans le secteur du CPE, a précisé la Sûreté du Québec. « Le père était tout simplement hors de lui ; il était affolé, il criait sur le bord de la rue », indique Suzanne Brown, une autre voisine témoin de la scène.

En raison d'un protocole établi pour le décès d'un enfant de moins de 6 ans, les policiers de la police municipale de Saint-Jérôme ont transféré l'enquête aux enquêteurs de la Sûreté du Québec. Ces derniers ont étudié la scène du drame jusqu'à tard dans la soirée de mercredi. 

« Une autopsie a été demandée pour nous aider à éclaircir les causes du décès », a précisé la sergente Audrey-Ann Bilodeau, de la Sûreté du Québec.

RASSURER LES ENFANTS

La directrice du CPE, Huguette Tremblay, a refusé de parler aux médias hier. « Ce qui compte pour nous aujourd'hui, c'est que les enfants soient bien accompagnés à travers cette histoire », a-t-elle seulement expliqué. Un policier de la police municipale est passé rencontrer les éducatrices en fin de journée, pour s'assurer qu'elles tenaient le coup.

À la sortie de l'établissement, plusieurs parents étaient atterrés. « Quand tu es parent, il y a tellement de choses qui te passent par la tête. Mais oublier mon enfant dans l'auto, je pense que je n'en serais pas capable. C'est terrible, ce que ce père doit vivre. Terrible », a témoigné Pascal St-Pierre, un père venu chercher sa fillette de 14 mois en fin de journée.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer