Robert Latimer peut maintenant sortir du pays

Robert Latimer avait été reconnu coupable du meurtre... (Photo Tom Hanson, La Presse canadienne)

Agrandir

Robert Latimer avait été reconnu coupable du meurtre au deuxième degré de sa fille Tracy, âgée de 12 ans, atteinte de paralysie cérébrale sévère.

Photo Tom Hanson, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SASKATOON

Robert Latimer, condamné pour avoir tué «par compassion» sa fille lourdement handicapée en 1993, pourra voyager sans contraintes à l'extérieur du pays.

La section d'appel de la Commission des libérations conditionnelles a infirmé mardi une précédente décision qui empêchait le fermier de la Saskatchewan de sortir du Canada.

La section d'appel a estimé que la décision de première instance ne respectait pas le jugement de la Cour fédérale de septembre dernier, qui a conclu que M. Latimer ne faisait peser aucun risque pour autrui.

Selon la section d'appel de la Commission, il serait injuste de maintenir l'interdiction de voyager à l'étranger dans le cas de M. Latimer: il n'a maintenant qu'à prévenir par écrit son agent de libération conditionnelle avant de partir, a-t-on estimé.

M. Latimer avait été reconnu coupable du meurtre au deuxième degré de sa fille Tracy, âgée de 12 ans, atteinte de paralysie cérébrale sévère. Condamné à la prison à vie sans possibilité de libération avant 10 ans, il a obtenu sa libération conditionnelle complète en 2010.

Il s'est réjoui, mardi, de la décision de la section d'appel de la Commission des libérations conditionnelles, et compte présenter prochainement une demande de passeport ordinaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer