Fentanyl: dur coup porté au crime organisé

Trois laboratoires et une résidence privée ont été... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Trois laboratoires et une résidence privée ont été perquisitionnés à L'Assomption, Brossard (photo), Saint-Charles-sur-Richelieu et Montréal par les enquêteurs de la Division du crime organisé de la police de Montréal, aidés de la GRC, des corps de police municipaux concernés et des services d'incendie concernés.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Sept individus liés aux motards ont été arrêtés la semaine dernière lors du démantèlement de plusieurs laboratoires de fabrication de méthamphétamine et de fentanyl dans la région de Montréal. Les suspects ont été relâchés et comparaîtront ultérieurement.

Trois laboratoires et une résidence privée ont été perquisitionnés à L'Assomption, Brossard, Saint-Charles-sur-Richelieu et Montréal par les enquêteurs de la Division du crime organisé de la police de Montréal, aidés de la GRC, des corps de police municipaux concernés et des services d'incendie concernés.

Le laboratoire de L'Assomption était le plus important. Sur place, les policiers ont découvert un mélangeur, de l'équipement servant à la transformation de la drogue et quatre presses à comprimés à un poinçon chacune. Selon la police, chacune de ces machines pouvait produire de 1500 à 2000 comprimés à l'heure.

« Nous évaluons que les suspects auraient pu, durant l'enquête, fabriquer entre 200 000 et 300 000 comprimés accessibles sur le marché durant une période de huit à 12 semaines, et cela selon une évaluation très conservatrice », a déclaré le commandant Nicodemo Milano de la Division du crime organisé du SPVM.

Durant la frappe de vendredi dernier, les policiers ont également saisi des poches de tabulose, servant à la fabrication de drogue de synthèse, un kilo de fentanyl, deux kilos de cocaïne, de l'oxycodone et 50 000 comprimés de méthamphétamine trouvés en possession d'un seul individu. Ils ont également découvert plusieurs poinçons servant notamment à fabriquer des comprimés marqués d'un bonhomme sourire, d'une tête de taureau ou du mot Ice.

Le fentanyl est une drogue 40 fois plus puissante que l'héroïne et dans plusieurs cas mortelle, qui est très présente dans l'Ouest canadien. Les autorités appréhendent qu'elle fasse également une percée au Québec.

 

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer