La SQ arrête quatre autres suspects dans l'enquête Magot-Mastiff

Jusqu'à maintenant, une cinquantaine d'individus ont été arrêtés... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Jusqu'à maintenant, une cinquantaine d'individus ont été arrêtés dans l'enquête Magot-Mastiff.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Quatre autres individus ont été arrêtés ce matin, par la Sûreté du Québec, dans la foulée de l'enquête Magot-Mastiff, qui a décapité l'alliance motards-mafia-gang de rue qui dirigeait le crime organisé montréalais, le 19 novembre dernier.

Benoit Nantel-Gagnon.... - image 1.0

Agrandir

Benoit Nantel-Gagnon.

Cette fois-ci, ce sont les enquêteurs du Service sur l'intégrité de l'économie de la SQ qui ont arrêté Pascal Lavoie, 41 ans, Samy Tamouro, 29 ans, Claude Ouellette, 42 ans, et Martin Saint-Arnaud, 39 ans. Les trois premiers seront accusés de gangstérisme, complot, trafic de stupéfiants, trafic d'argent et possession de biens criminellement obtenus, cet après-midi, au Palais de justice de Montréal. Saint-Arnaud, quant à lui, sera accusé de non-respect des conditions.

Au moment d'écrire ces lignes, un cinquième individu était toujours recherché relativement à ce nouveau volet de l'enquête. Il s'agit de Benoit Nantel-Gagnon, 32 ans.

Pour le moment, peu de détails ont transpiré sur l'implication présumée des suspects. Ils auraient été impliqués dans un réseau de trafic de stupéfiants à Montréal qui aurait versé une taxe aux têtes dirigeantes du crime organisé. La police indique que Tamouro serait parvenu à percevoir environ 135 000 $ provenant des revenus de la vente de stupéfiants même s'il était incarcéré et qu'il purgeait une peine de six ans pour une autre affaire de trafic de drogue. Une source indique toutefois que le total des sommes perçues pourrait friser le demi-million de dollars.

Rappelons qu'hier, les enquêteurs de l'Escouade régionale mixte (ERM) de la SQ ont arrêté un membre en règle des Hells Angels, André Sauvageau, dans la poursuite de l'enquête Magot-Mastiff. Celui-ci sera accusé de gangstérisme, complot pour trafic de stupéfiants et d'avoir chargé une personne de commettre un crime, cet après-midi, au Palais de justice de Montréal.

Jusqu'à maintenant, une cinquantaine d'individus, dont les chefs présumés de la mafia de Montréal, Stefano Sollecito et Leonardo Rizzuto, l'influent Hells Angels Salvatore Cazzetta et le chef de gang Gregory Woolley, ont été arrêtés dans l'enquête Magot-Mastiff. Celle-ci se poursuit et d'autres arrestations pourraient suivre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer