Meurtre à Laval: la victime identifiée

Les enquêteurs tentaient toujours de récolter des indices... (PHOTO PATRICK SANFACON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les enquêteurs tentaient toujours de récolter des indices sur les lieux du crime, mercredi matin.

PHOTO PATRICK SANFACON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Le jeune homme assassiné mardi soir à Laval est Ferdinando Belmonte, 22 ans, a appris La Presse. Selon nos informations, la victime aurait reçu au moins un projectile d'arme à feu dans le haut du corps alors qu'elle se trouvait devant un immeuble à condos situé au 4806 du boulevard Lévesque, dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul.

L'homme a été retrouvé sur le trottoir extérieur au bas de l'escalier d'entrée de l'immeuble. C'est un citoyen qui aurait appelé au 911 vers 20h, croyant avoir affaire à une personne qui avait chuté dans les escaliers. Mais à leur arrivée sur les lieux, les patrouilleurs ont bien vu qu'ils avaient devant eux la victime d'un attentat. Le jeune homme vivait encore mais est décédé sur place.

Belmonte n'a aucun antécédent criminel. Selon des informations, il aurait cependant déjà été observé dans des cafés italiens de Laval.

Une certaine quantité de cocaïne et d'argent aurait été trouvée à la suite du meurtre du jeune homme, selon des informations non confirmées. Si c'est le cas, les enquêteurs des Crimes majeurs de la police de Laval devront vérifier si cet assassinat peut avoir un lien avec les stupéfiants.

Ceux-ci examineront vraisemblablement aussi s'il pourrait y avoir un lien entre ce meurtre et deux épisodes de coups de feu survenus jeudi et dimanche derniers dans le secteur de Saint-François, sur le boulevard Lévesque Est et sur la rue Vimont. La police enverra son poste de commandement mobile et ses enquêteurs sur la Montée du Moulin aujourd'hui pour recueillir de l'information sur ces deux événements.

Les enquêteurs et les techniciens en scène de crime de la police de Laval ont passé la nuit sur les lieux du meurtre. Ce matin, l'enquête était toujours menée par la police de Laval, et non la Sûreté du Québec, ce qui signifie qu'à première vue, l'assassinat ne serait pas lié au crime organisé.

C'est le 3e meurtre commis cette année à Laval, après ceux des chefs mafieux Lorenzo Giordano et Rocco Sollecito, survenus en mars et mai derniers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer